Journée mondiale de lutte contre la drépanocytose: Dépistage et autres activités au programme

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubriques: Santé |   Commentaires: Aucun


Dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre la drépanocytose, édition 2021, le ministère de la Santé organise du 18 au 26 juin prochain, une campagne de sensibilisation, d’information et de dépistage de cette maladie. A travers son traditionnel message, jeudi 18 juin dernier, le ministre Benjamin Hounkpatin a exhorté les jeunes en âge de procréer à se faire dépister afin d’éviter que cette maladie ne soit transmise aux générations futures.

LIRE AUSSI:  Pour améliorer la vision: Les verres correcteurs, un compagnon indispensable


Le 19 juin de chaque année, la communauté internationale célèbre la Journée mondiale de lutte contre la drépanocytose. Au Bénin, l’édition 2021 de cette journée est placée sous le thème : « Drépanocytose et nutrition ».
Après avoir rappelé l’historique de cette journée, le ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin, révèle les statistiques sur les dégâts causés par cette maladie en Afrique subsaharienne en général et au Bénin en particulier où la proportion des personnes atteintes de la drépanocytose est estimée à plus de 4 %. « En 2019, environ 5,1 % des enfants de moins de cinq ans admis aux urgences pédiatriques du Cnhu-Hkm de Cotonou sont porteurs de cette affection. Les décès dus aux complications de la drépanocytose sont enregistrés essentiellement chez les enfants de moins de cinq ans, les adolescents et les femmes enceintes », regrette-t-il.
Les stratégies et les interventions visant à réduire la morbidité et la mortalité dues à cette maladie sont axées sur la prise en charge appropriée de ces groupes vulnérables. D’où le choix du thème de cette année qui, d’après le ministre de la Santé, met un accent sur l’importance de la nutrition dans la prise en charge globale des patients et plus particulièrement des nourrissons chez qui les risques de malnutrition sont plus élevés.
Au regard des dégâts qu’engendre cette maladie, Benjamin Hounkpatin estime qu’il est important d’accorder une place de choix au diagnostic précoce et au dépistage volontaire des populations. Ainsi, du 18 au 26 juin prochain, le ministère de la Santé à travers le Centre de prise en charge médicale intégrée du nourrisson et de la femme enceinte atteints de la drépanocytose, organise des séances de sensibilisation, d’information et de dépistage de cette affection. L’autorité ministérielle profite alors de son message pour exhorter les jeunes en âge de procréer qui ne connaissent pas encore leur statut, à se faire dépister afin d’éviter que cette maladie ne soit transmise aux générations futures.
Il se dit convaincu que ces différentes activités initiées au profit des populations, apporteront un changement de comportement pour une meilleure connaissance de la maladie. Le ministre rassure également les parents des enfants et les personnes atteints de cette maladie que la drépanocytose n’est pas une fatalité car l’Etat béninois à travers le Centre intégré, offre des soins spécialisés de qualité pour la prise en charge efficiente aussi bien des nourrissons pour leur développement harmonieux, que des femmes enceintes pour une grossesse et une maternité sans risque.
Par ailleurs, Benjamin Hounkpatin invite les responsables politico-administratifs à divers niveaux, les leaders d’opinion et les chefs traditionnels à s’engager dans la dynamique de conscientisation générale en faveur de la lutte contre la drépanocytose.

LIRE AUSSI:  Prise en charge sanitaire des populations de Porto-Novo: Le maire Emmanuel Zossou descend dans plusieurs centres de santé