Journée mondiale de Normalisation 2018: Les normes indispensables pour jouir de la quatrième révolution industrielle

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Journée mondiale de Normalisation 2018: Les normes indispensables pour jouir de la quatrième révolution industrielle


Ministre SERGES AHISSOU

La communauté internationale, à travers l’Organisation internationale de normalisation (Iso), la Commission électrotechnique internationale (Cei) et l’Union internationale des télécommunications (Uit), célèbre le 14 octobre de chaque année la Journée mondiale de Normalisation. Cette année, le thème choisi est : « Les normes internationales et la quatrième révolution industrielle ». Samedi 13 octobre dernier, à la veille de l’événement, le ministre de l’Industrie et du Commerce, Serge Mahouwèdo Ahissou, a délivré un message à ce propos.

LIRE AUSSI:  Audit des lotissements à Porto-Novo: Des fraudes relevées, la Criet saisie

Le thème de l’édition 2018 de la Journée mondiale de Normalisation intitulé « Les normes internationales et la quatrième révolution industrielle » a été choisi pour mettre en lumière le rôle prépondérant et innovant que jouent les normes dans l’utilisation des technologies de l’information, a indiqué le ministre de l’Industrie et du Commerce, Serge Mahouwèdo Ahissou, dans le message qu’il a délivré dans le cadre de cette célébration.
« La quatrième révolution industrielle fait référence aux technologies émergentes, qui estompent les frontières traditionnelles entre les mondes physique, numérique et biologique ; renforce le lien entre les personnes et les objets avec une incidence accrue sur nos modes de production, d’échange et de communication, tout comme la machine à vapeur a transformé les méthodes de production et le mode de vie de nombreuses sociétés au cours de la première révolution industrielle », explique le ministre dans son adresse. Aussi, indique-t-il qu’aujourd’hui, « les normes sont une nouvelle fois appelées à jouer un rôle majeur dans la transition vers une nouvelle ère » et que sans elles, « les changements auxquels nous assistons ne pourraient pas se faire aussi rapidement ».
Les innovateurs s’appuient sur les normes internationales pour garantir la compatibilité et l’interopérabilité afin que les nouvelles technologies puissent être adoptées sans difficulté. Elles sont aussi un vecteur de diffusion des connaissances et de l’innovation dans le monde entier, rappelle le ministre Ahissou. « Les normes internationales sont un moyen efficace de garantir la sécurité et de réduire au minimum les risques. Par exemple, les normes de sécurité permettent de protéger nos données et de dissuader les pirates informatiques. Elles permettent également de mettre ensemble et en parfaite symbiose, l’intelligence humaine et l’intelligence artificielle », assure-t-il. A en croire le ministre, la rapidité des changements résultant de la quatrième révolution industrielle soulève des enjeux spécifiques et les avancées réalisées grâce à l’intelligence artificielle soulagent les difficultés issues des tâches accomplies auparavant par les humains. Aussi, « la fabrication additive (appelée « impression 3D ») transformera notre manière de fabriquer des produits et nous permettra d’imprimer des objets à la maison », fait-il savoir.
Il ne s’agit là que de quelques exemples des enjeux soulevés par une nouvelle génération de technologies intelligentes, qui repose sur le big data, une intégration accrue, le stockage en ligne et la communication ouverte entre les appareils, poursuit-il. Enfin, conclut-il, « la quatrième révolution industrielle est en marche, mais pour tirer pleinement parti de son potentiel et contribuer à l’amélioration de notre société, les normes demeurent indispensables ».

LIRE AUSSI:  Proposition de loi sur l’exercice en clientèle privée des professions médicales et paramédicales:Les Ordres et associations professionnels dénoncent une précipitation