Journée mondiale des réfugiés: La solidarité nationale une fois encore manifestée

Par ,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Journée mondiale des réfugiés: La solidarité nationale une fois encore manifestée


La Commission nationale pour l’assistance aux réfugiés (Cnar) a célébré, ce mercredi 20 juin, à l’instar de la communauté internationale, la Journée mondiale des réfugiés. En présence de Sacca Lafia, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, les cartes nationales d’identité confectionnées au profit des réfugiés ont été distribuées de même que la gratification d’assistance en moyens de survie.

LIRE AUSSI:  Assemblée générale élective de l’Unamab: Marc Robert Dadaglo succède à Michel Adjaka

Ce mercredi 20 juin, le monde entier a commémoré la force, le courage et la résilience de millions de réfugiés. Cette journée décrétée par les Nations Unies est un moyen pour témoigner le soutien aux familles déracinées par les conflits, la violence et les persécutions. À Cotonou, la célébration a permis de rassurer les réfugiés sur l’assistance à laquelle ils ont droit.
Aristide Dagou, secrétaire permanant de la Commission nationale pour l’assistance aux réfugiés (Cnar), s’est réjoui que la cause des réfugiés puisse mobiliser à un niveau politique assez élevé, avec la participation personnelle du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique. « Le ministre a voulu donner un signal fort pour vous dire que c’est la transparence qui est de mise dans votre protection et dans votre assistance », s’est-il adressé aux personnes réfugiées au Bénin.
Les réfugiés ont sollicité et obtenu la modification du protocole aux fins de dire à cette occasion les difficultés auxquelles ils sont confrontés. Serge Koyawili, s’adressant aux autorités au nom des réfugiés, a déploré une certaine négligence dont ils estiment être des victimes de la part de la représentation nationale du Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés au Bénin (Hcr). Il énumère les griefs des réfugiés, notamment ceux d’origine centrafricaine, et souhaite que la situation soit améliorée.
Outre des faits relativement graves énumérés par les réfugiés pour lesquels, Sacca Lafia, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, a promis diligenter des enquêtes aux fins de situer les responsabilités, les motifs des plaintes des réfugiés ont trouvé pour l’essentiel, des réponses à cette occasion de célébration de la Journée mondiale des réfugiés.
Ainsi, les cartes de réfugiés, des dons de vivres, de matériels de couchage, etc. ont été distribués, en réponse, affirme le ministre de l’Intérieur, « à leurs cris de détresse ». Les diplômes de fin de formation dont la non-délivrance fait partie des points inscrits dans la motion lue par les réfugiés, ont été par ailleurs distribués.
Maurice Azonnankpo, administrateur principal régional, chargé de la protection des réfugiés, a salué la qualité exceptionnelle des relations entre le gouvernement et le Hcr. Il témoigne à ce propos la gratitude du Hcr aux autorités béninoises pour avoir initié et conçu une nouvelle carte d’identité en faveur de tous les réfugiés reconnus au Bénin. Cette carte qui a été remise aux ayants droit est, selon lui, la preuve des efforts du pays au profit des personnes réfugiées au Bénin.
Pour M. Azonnankpo, aider les réfugiés à reconstruire leur vie engage chacun et tous, afin qu’ils puissent réaliser leurs rêves et que leurs droits fondamentaux soient respectés. Il réaffirme alors l’engagement du Hcr aux côtés des réfugiés du Bénin.
Sacca Lafia saisit l’occasion pour rassurer les réfugiés vivant au Bénin de ce que le gouvernement en partenariat avec le Hcr ne ménagera aucun effort pour assurer leur protection et leur assistance, suivant les ressources disponibles?

LIRE AUSSI:  Encadrement à la base: Les classes sportives désormais effectives à Djougou