Journée mondiale des réfugiés: Le Bénin sacrifie à la tradition

Par LANATION,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Journée mondiale des réfugiés: Le Bénin sacrifie à la tradition

ALASSANE SEIDOU Ministre de l'intérieur

A l’instar de la communauté internationale, le Bénin a célébré, dimanche 20 juin dernier, la Journée mondiale des réfugiés. A l’occasion de cette journée, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique a délivré un message.

LIRE AUSSI:  21e et 22e circonscriptions électorales: Les décisions du Bloc républicain restituées aux militants

« Ensemble, on se soigne, on apprend et on rayonne.» C’est le thème retenu par la communauté internationale pour célébrer l’édition 2021 de la Journée mondiale des réfugiés qui a lieu chaque 20 juin. Comme d’habitude, les gouvernements des pays d’asile saisissent cette occasion pour montrer l’importance de la protection des réfugiés et la nécessité de témoigner à ces derniers une réelle solidarité. En effet, dans le monde entier, près de 79,5 millions de personnes ont été forcées de fuir leurs foyers pour diverses raisons. Parmi elles, on dénombre environ 26 millions de réfugiés dont 1405 au Bénin. Malheureusement éloignés de leur pays, ces réfugiés sont souvent exposés à toutes formes de discrimination, de stigmatisation et d’abus en raison de leur vulnérabilité. Face à cette triste situation, il urge que les dirigeants œuvrent pour l’inclusion des réfugiés dans leurs programmes nationaux, à travers leur accès aux soins de santé, à l’éducation et aux sports. Au Bénin, cette édition est marquée par une assistance du gouvernement aux plus vulnérables parmi les réfugiés et par une campagne de sensibilisation des personnes réfugiées de troisième âge ou autres personnes à risque à la vaccination contre la Covid-19. Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique a saisi l’occasion de cette Journée mondiale des réfugiés pour exprimer la profonde gratitude du gouvernement béninois au Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés, ainsi qu’à tous les partenaires nationaux et internationaux qui travaillent sans relâche pour la résilience de ces réfugiés et autres demandeurs d’asile. De même, le gouvernement du Bénin invite chaque acteur, qu’il soit président d’institution, ministre, député, élu municipal ou communal, opérateur économique, artisan, acteur de la société civile et citoyen, à jouer sa partition pour une inclusion plus efficiente des réfugiés.

LIRE AUSSI:  21e et 22e circonscriptions électorales: Les décisions du Bloc républicain restituées aux militants
Forte inclusion des réfugiés

Le gouvernement du président Patrice Talon reste préoccupé par l’inclusion des réfugiés au Bénin. Plusieurs actions sont menées chaque jour au profit des réfugiés vivant en terre béninoise. Ainsi, le gouvernement a transmis le 17 février 2021 à l’Assemblée nationale pour examen et vote, un projet de loi pour renforcer la protection des réfugiés et des apatrides et améliorer leurs conditions de vie au Bénin. Mais en attendant le vote de cette loi, l’ordonnance n° 75-41 du 16 juillet 1975 portant statut des réfugiés continuera de garantir les droits des réfugiés et de leur rappeler leurs devoirs. En effet, l’article 6 de cette ordonnance stipule que: « Les bénéficiaires du statut des réfugiés reçoivent le même traitement que les nationaux en ce qui concerne l’accès à l’éducation, les bourses, le droit du travail et les avantages sociaux». Dans la mise en œuvre de cette ordonnance, les enfants réfugiés bénéficient également de la gratuité de l’école au même titre que les nationaux. En ce qui concerne l’accès à la santé, les réfugiés sont admis à souscrire aux prestations de la Caisse mutuelle de Prévoyance sociale. Dans le domaine du sport, les réfugiés participent à des activités sportives aux côtés des Béninois dans différents clubs nationaux.

LIRE AUSSI:  Conférence africaine de la société d’économétrie à Cotonou: Les organisateurs annoncent les couleurs

Par Ulrich AKPOVO (Stag.)