Journée nationale de la médecine traditionnelle: Renforcer le plaidoyer en faveur des tradi-praticiens

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Journée nationale de la médecine traditionnelle: Renforcer le plaidoyer en faveur des tradi-praticiens


Les praticiens de la médecine traditionnelle du Bénin ont célébré, ce mardi 12 juin, la dix-septième Journée nationale de la médecine traditionnelle dans les locaux du ministère de la Santé à Cotonou. Ces manifestations officielles se sont déroulées sous la présidence du ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin.

LIRE AUSSI:  Edito: Capricieux, le PRD ?

Venus de tous les départements du pays, les praticiens de la médecine traditionnelle et de la pharmacopée ont pris part massivement à la célébration de la dix-septième Journée nationale de la médecine traditionnelle. « Cette célébration vise à renforcer la sensibilisation et le plaidoyer en faveur de la médecine traditionnelle», a déclaré Dr Roch Houngnihin, coordonnateur du Programme national de la pharmacopée et de la médecine traditionnelle. Occasion de fête pour les praticiens de la médecine traditionnelle au Bénin, la célébration constitue aussi une journée de réflexion pour obtenir l’adhésion et la participation durables des tradi-praticiens. « Nos réflexions doivent permettre de renforcer et d’examiner les moyens novateurs, et d’associer davantage les acteurs de la médecine traditionnelle », a-t-il laissé entendre.
Du fait que cette médecine est restée inséparable de l’histoire de la culture des peuples, le ministre de la Santé publique, Benjamin Hounkpatin, estime que cette journée va permettre d’évaluer le progrès accompli en faveur de la médecine traditionnelle et de sensibiliser les acteurs locaux et les partenaires sur le rôle de celle-ci dans le système national de santé. Selon lui, pendant quinze jours, plusieurs activités de mobilisation sociale, de plaidoyer et de communication seront organisées pour renforcer la promotion de cette médecine utilisée pour guérir plusieurs maladies dans notre pays. C’est l’occasion pour lui de saluer les efforts de l’Organisation mondiale de la Santé (Oms) aux
côtés du ministère de la Santé en faveur de la médecine traditionnelle.

LIRE AUSSI:  11e Marathon salésien de Parakou: Les athlètes ghanéens en terrain conquis