Journée nationale de l’arbre dans le Borgou: Des essences produisant le cola introduites

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Environnement |   Commentaires: Commentaires fermés sur Journée nationale de l’arbre dans le Borgou: Des essences produisant le cola introduites

Prefet Borgou lors de la journee de l'arbre

Les communes du Borgou, à l’instar de toutes les autres villes et localités du Bénin, se préparent à mettre en terre des plants, ce mardi 1er juin. Avec l’introduction sur l’un de ses sites, des essences végétales produisant le petit cola et le cola dénommé « Même nombre », la ville de Parakou s’apprête à vivre une première.

LIRE AUSSI:  Le Borgou n’a pas dérogé à la tradition

La lutte engagée au Bénin pour limiter les effets néfastes de la désertification est un combat de longue haleine. En témoignent les nombreux efforts consentis, le 1er juin de chaque année, à l’occasion de la célébration de la Journée nationale de l’arbre. La question de la préservation de l’environnement continuant par se poser avec acuité, l’évènement sera à sa 37e édition ce mardi 1er juin. Comme à l’accoutumée, le département du Borgou sacrifiera à la tradition de la mise en terre de plants. Kalalé, Nikki, Pèrèrè, Bembèrèkè, N’Dali, Sinendé, Tchaourou, tout comme Parakou, ne resteront pas en marge de la journée.
Selon le chef service Reboisement et aménagement des forêts à l’Inspection forestière du Borgou, le capitaine Emmanuel Salifou, c’est depuis janvier et février qu’à travers la production de plants, le département a commencé à préparer ladite journée. « Dans toutes les huit communes, des unités de production de plants avaient été installées. Ce qui fait qu’à la date d’aujourd’hui, les plants sont déjà disponibles pour être mis en terre sur les différents sites appropriés », a-t-il rassuré. « Tout est fonction de la configuration du site. Il peut s’agir d’îlots de forêts, des forêts sacrées ou des forêts qu’il faut conserver. C’est par rapport à ces paramètres que nous procédons à la sélection des essences qui conviennent », a précisé le capitaine Emmanuel Salifou.
Mais quelle évaluation faire de la précédente édition de ladite journée à Parakou ? « Nous avons constaté que le taux de réussite est un peu faible. Il varie de 22 à 25 % », a indiqué le chef service Reboisement et aménagement des forêts à l’Inspection forestière du Borgou. Cela est dû, selon lui, au fait que les mesures n’ont pas suffisamment été prises pour protéger les plants mis en terre, les laissant à la portée des animaux. « Mais, lorsqu’on prend toutes les plantations privées, le taux peut être estimé à 75 %», précise-t-il.
Pour la présente édition, c’est le deuxième arrondissement de Parakou avec le site du jardin botanique déjà délimité au niveau de Korobourou qui, au plan communal, sera à l’honneur. La nouveauté au cours de ce reboisement, informe le responsable de la section communale des Eaux, Forêts et Chasse de Parakou, le capitaine Comlan Florentin Akobi, ce sera l’introduction des essences végétales telles que le petit cola blanc. Il y aura également le cola communément appelé « Même nombre» ou « Goro ». « Cette année, il y a une certaine spécificité puisque le site identifié se trouve dans un jardin botanique. Ainsi, les plants à mettre en terre seront diversifiés. Il faut qu’ils soient ceux utilisés par les tradipraticiens ou tradi-thérapeutes pour le traitement des diverses maladies », soutient-il. « Le défrichement du site est déjà fait. Après le labour, le piquetage et la trouraison ont également été accomplis », a-t-il précisé par rapport aux préparatifs de la journée.
Couplée désormais avec la campagne nationale de reboisement, la Journée nationale de l’arbre qui a lieu le 1er juin de chaque année, a été instituée depuis 1985. A Parakou et dans toutes les autres communes du Borgou, les populations sont invitées à accomplir le geste utile pour la sauvegarde de la nature.

LIRE AUSSI:  Protection côtière à Grand-Popo: Des réalisations d’urgence épargnent Avlo du naufrage