Journées d’éducation environnementale (JEE):Des élèves s’informent sur le défi de conservation des parcs nationaux

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Journées d’éducation environnementale (JEE):Des élèves s’informent sur le défi de conservation des parcs nationaux


Les 23 et 24 février, se déroule à Banikoara la troisième édition des journées d’éducation environnementale (JEE). Une soixantaine d’apprenants des écoles et collèges de cette commune riveraine du parc W participent aux activités visant à leur faire découvrir les merveilles de ce riche patrimoine faunique national et à susciter leur adhésion pour sa préservation et sa gestion durable.

LIRE AUSSI:  34e Journée nationale de l'arbre : Président d’institution, députés et ministres sacrifient à la tradition à Comé

«La Jeunesse face au défi de la conservation des parcs nationaux», c’est autour de ce thème que se sont ouvertes les troisièmes Journées d’éducation environnementale (JEE), hier lundi 23 février à Banikoara. Organisées par la direction du parc national du W et l’ONG Joie pour l’Enfance (JPE) avec l’appui financier du Projet d’appui à la gestion des aires protégées (PAGAP), elles permettent à 60 apprenants : 30 écoliers et 30 élèves, les plus méritants choisis dans les établissements primaires et secondaires de la commune, et leurs enseignants, de s’informer sur la Réserve de biosphère transfrontalière du W partagée entre le Bénin, le Burkina Faso, le Niger et le Togo, et la nécessité de la protéger contre la pression anthropique.

Le but visé, précise le commandant Théophile A. Sinadouwirou, directeur du parc national du W, représentant la directrice générale du Centre national de gestion des réserves de faune (CENAGREF), c’est d’inculquer à cette couche juvénile, fer de lance du développement et relève du pays, des notions de base sur les ressources naturelles en général et la faune en particulier ainsi que sur les fléaux qui compromettent leur préservation et leur survie.
«Nous les adultes, nous sommes en train de faillir à notre mission : celle de protéger notre environnement et les ressources naturelles qui nous entourent mais vous, vous devez tout faire pour les conserver», insiste le maire de Banikoara, Bio Jean Bio Bougo. Il souligne que l’exploitation forestière, le braconnage, la transhumance, les feux de brousse, l’empiètement agricole, sont des maux qui minent dangereusement nos parcs nationaux pourtant de réputation mondiale.
«Nous voulons vous envoyer en mission pour que vous puissiez parler aux grandes personnes, à vos parents, afin de nous aider à protéger ces réserves menacées de disparition. C’est une noble responsabilité et un devoir qui incombent à chacun et à nous tous, surtout les jeunes», lance le directeur du parc national du W à la jeunesse scolaire présente. «Et, nous espérons que quand vous serez grands, vous n’allez pas contribuer par vos actes à faire disparaître nos parcs qui regorgent de nombreux animaux sauvages et plusieurs types d’arbres, afin que vos enfants puissent être amenés à les voir aussi », poursuit le commandant Théophile A. Sinadouwirou.
La causerie tenue au siège de l’Union communale des producteurs du coton a été marquée par la projection du film «WAPO» portant sur la richesse des aires protégées du complexe W-Arly-Pendjari-Oti-Kéran Mandouri (WAPO) et les actions déployées par leur conservation et qui a suscité l’enthousiasme des jeunes apprenants. En témoignent leurs nombreuses questions d’éclaircissement.
Le directeur du parc national du W a saisi l’occasion pour témoigner sa gratitude aux partenaires du CENAGREF impliqués dans la protection de la biodiversité des écosystèmes de savane du Nord-Bénin à travers différents projets tels que le programme régional Parc W/Ecosystèmes protégés en Afrique sahélienne (ECOPAS), le Projet d’appui aux parcs de l’Entente (PAPE), le PAGAP, etc.
Au terme de la séance d’hier, les écoliers et les élèves ont reçu des jouets, des tee-shirts griffés de slogans de sensibilisation, des ouvrages instructifs sur l’environnement. Ce mardi, une visite guidée dans le parc du W est organisée à leur intention et permettra de leur faire découvrir les attraits floristiques et fauniques de ce patrimoine.

LIRE AUSSI:  Climat délétère à la direction départementale du Travail Borgou-Alibori: Le ministre Aboubakar Yaya hausse le ton et menace