Jubilé d’or de l’Uac: Acquis, défis et perspectives

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Jubilé d’or de l’Uac: Acquis, défis et perspectives


L’Université d’Abomey-Calavi (Uac) célèbre ses cinquante ans d’existence depuis le 6 novembre dernier. Les manifestations officielles entrant dans le cadre de cet anniversaire, ont été lancées, ce jeudi 17 décembre, par la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Eléonore Yayi Ladékan. Au-delà des réjouissances, ces noces d’or sont aussi l’occasion pour les acteurs de ce haut lieu du savoir de marquer une pause pour, entre autres, faire le bilan des acquis et évoquer les défis et perspectives.

LIRE AUSSI:  Elections Municipales et communales : Parakou vote dans le calme

Le cinquantenaire de l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) n’est pas que festivités. C’est aussi l’occasion pour les acteurs de l’ex-Université nationale du Dahomey, de dresser le bilan des acquis depuis le 6 novembre 1970, date de sa création, à nos jours. Les défis et perspectives sont aussi explorés car, le souci de l’actuelle équipe rectorale dirigée par Maxime da Cruz, c’est de voir, d’ici les cinquante prochaines années, l’Uac se hisser au sommet des universités qui font bouger l’Afrique et le monde à travers ses éminences grises, ses inventions et innovations, les résultats de ses recherches, etc.
Parlant des acquis, le professeur Adam Ahouantchédé, président du comité d’organisation du cinquantenaire, informe que son équipe et lui ont parcouru tout le Bénin à la rencontre de plusieurs acteurs clés, à la retraite ou non, afin qu’ils apportent leurs connaissances de l’histoire et des acquis de l’université puis, valorisent le fruit de leurs travaux de recherches. Les défis et perspectives sont également abordés. Ces riches témoignages ainsi recueillis ont été traités et rendus disponibles à travers un film documentaire, poursuit-il. Comme lui, Ludger Zannou, Bruno Ahouangbégnon et Arnaud F. Houedjissin, respectivement représentant des Fédérations d’étudiants, représentant du personnel administratif et porte-parole de l’intersyndicale des enseignants, ont également partagé avec l’assistance le bilan qu’ils font des cinquante ans de l’université. L’on y retient, entre autres, que l’Uac a mis à la disposition de l’administration béninoise et de celles de la sous-région, des ressources humaines de qualité, des innovations matérielles et immatérielles pour le développement du Bénin. Elle a également favorisé la promotion d’enseignants chercheurs aux différents grades académiques par le Cames, l’accompagnement à l’insertion professionnelle des étudiants, la diversification des accords de coopération universitaire et internationale, pour ne citer que ces acquis. Les difficultés ayant jalonné ces cinquante ans ont été également évoquées.

LIRE AUSSI:  Signature d’accord de prêts relatif au financement de projets: La BOAD accompagne la modernisation et le développement du Bénin

Objectif 2070

Pour le centenaire, les acteurs de l’Uac dressent déjà le profil de l’université qu’ils souhaitent voir. Les représentants d’étudiants, du personnel de l’Uac et des enseignants, de même que le recteur et la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Eléonore Yayi Ladékan, sont unanimes. Tous veulent une université moderne, flamboyante, qui réponde aux besoins de développement national, régional et international. Maxime da Cruz reconnaît que le défi est immense mais il a bon espoir que son équipe va contribuer inlassablement à faire de ce rêve une réalité.

Pour relever ce défi, souligne-t-il, l’Uac travaille déjà, entre autres, à la professionnalisation de ses offres de formations, à l’innovation et au développement des technologies de pointe. Toutes choses « indispensables au développement de notre pays », insiste-t-il. C’est justement pour cette raison que le Programme d’action du gouvernement (Pag) accorde un rôle beaucoup plus important à l’université, souligne la ministre Eléonore Yayi Ladekan qui rappelle, à cet effet, le programme du gouvernement pour les universités. La ministre insiste sur la nécessité pour l’Uac de relever les défis actuels. Elle rassure les acteurs de l’accompagnement de son ministère et de l’Exécutif puis, en appelle à l’implication de tous les universitaires pour la concrétisation du rêve commun. A la suite de son intervention, les participants à la cérémonie, ont suivi le film documentaire annoncé.

LIRE AUSSI:  Paix et développement durable dans le monde: Le ministère des Affaires étrangères échange avec les ambassadeurs