Justice:Le Tribunal de première instance de Comè inauguré

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Justice:Le Tribunal de première instance de Comè inauguré


Les populations de Comé, Bopa et Grand-Popo n’ont plus besoin de se porter vers un autre département pour avoir accès aux services judiciaires. Le Tribunal de première instance de deuxième classe de Comé vient d’ouvrir ses portes aux justiciables. La cérémonie d’inauguration de cette juridiction s’est déroulée, vendredi 12 février dernier, sous l’égide du Garde des sceaux, ministre de la Justice et de la Législation.

LIRE AUSSI:  1re réunion du Comité de la Cedeao pour le retour des biens culturels: Les résolutions issues des travaux

L’accès à la justice est un droit pour les citoyens et un devoir pour l’Etat. L’Exécutif en est bien conscient et l’a d’ailleurs érigé au titre des axes prioritaires du Programme d’action du gouvernement. Vendredi dernier, un témoignage éloquent en a été donné avec l’ouverture du Tribunal de première instance de deuxième classe de Comé qui a compétence sur les communes de Bopa, Comé et Grand-Popo.
C’est une action qui vient non seulement délivrer les populations concernées des difficultés à accéder aux services judiciaires mais aussi les rassurer de la présence de la justice à leurs côtés. « En mettant en service un tribunal dans une localité, la République s’érige en rempart contre les dérèglements individuels, pour la protection des droits de chacun et de l’intérêt général », a expliqué le ministre de la Justice et de la Législation, Séverin Maxime Quenum. Pour le Garde des sceaux, la mise en place de cette nouvelle juridiction participe tout à la fois de l’effectivité de la décentralisation à la base des services essentiels de l’Etat, mais aussi manifeste avec éclat l’ancrage démocratique et l’Etat de droit dans notre pays. «J’appelle tous les fils et toutes les filles des communes de Comé, Bopa et Grand-Popo à faire leur ce symbole de l’Etat de droit et à contribuer à lui conférer pleinement son rôle de pilier essentiel de notre démocratie », a-t-il exhorté.
Les populations réalisent bien l’importance de cette juridiction. « Aujourd’hui, au cœur de la cité des Watchi, des Sahuè et des Pédah, s’ouvre un lieu où s’exercera désormais la première des fonctions régaliennes si précieuse en ce temps d’épreuve. Les populations de Bopa, Comé et Grand-Popo attendaient avec impatience la concrétisation de la loi portant organisation judiciaire en République du Bénin qui a prévu, entre autres, la création du Tribunal de première instance de deuxième classe de Comé avec pour ressort territorial les communes de Comé, Bopa et Grand-Popo. C’est donc pour nous une immense joie d’accueillir cette juridiction », a affirmé le maire de Comé, Coffi Bernard Adanhokpe.
Intervenant au nom des sages et têtes couronnées des localités de Comé, Bopa et Grand-Popo, Missihoun Agbossamè a remercié l’Exécutif pour son souci de rapprocher la justice des populations. Il a émis ses vœux de succès à la juridiction et à tous ceux qui y travailleront.

LIRE AUSSI:  Victor Dassi Adossou au cabinet de Tabé Gbian : « Nous avons une dynamique à développer entre la justice et le Ces »

Garantir une justice équitable

S’adressant au personnel déployé au Tribunal de première instance de deuxième classe de Comé, le ministre de la Justice et de la Législation a rappelé l’espoir des populations en une justice équitable. Le Garde des sceaux a exhorté le personnel judiciaire à œuvrer résolument à gagner la confiance des justiciables. « Monsieur le président du tribunal, monsieur le procureur, la tâche et le défi qui vous attendent ne sont pas moindres, d’autant plus que vous faites ici office de pionniers. J’ai cependant l’assurance que le dynamisme et surtout la maturité que vous avez acquise au long de vos carrières respectives sont des atouts qui compensent largement le reste.

Je ne puis que vous inviter à la dignité, au professionnalisme et à la loyauté dans l’exercice de vos fonctions», a-t-il indiqué au chef de la juridiction et au chef du parquet.
Après avoir salué l’engagement de l’Exécutif pour le rapprochement de la justice, des justiciables Coffi Bernard Adanhokpe, maire de Comé, a annoncé que sa commune a déjà mis à la disposition du ministère de la Justice et de la Législation, un domaine de 20 hectares pour abriter confortablement et définitivement le siège du Tribunal de première instance de deuxième classe de Comé, la résidence des magistrats et la maison pénitentiaire. « Nous osons espérer l’inauguration prochaine de ce joyau », a-t-il souhaité. Le ministre de la Justice et de la Législation en donne l’assurance: « Le gouvernement s’emploiera très vite à l’érection d’un palais de justice digne de ce nom à Comé », a-t-il assuré.
Le ministre de l’Economie et des Finances va ensuite confirmer la mise en œuvre prochaine de ce projet pour lequel le gouvernement a déjà mobilisé le financement. Outre les deux représentants du gouvernement, l’inauguration du Tribunal de première instance de deuxième classe de Comè s’est déroulée en présence du préfet du département du Mono, du président de la Cour d’appel d’Abomey et du procureur général près ladite cour, des présidents des tribunaux de première instance de Ouidah, Lokossa et Comé ainsi que des procureurs de la République près lesdites juridictions, des autorités locales et des sages et notables des communes bénéficiaires…

LIRE AUSSI:  Univers carcéral: Dans l’enfer de la prison civile de Natitingou