Kohoué-Agossa : Nous sommes la seule chance de la paix au Bénin

Par Maryse ASSOGBADJO,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Kohoué-Agossa : Nous sommes la seule chance de la paix au Bénin

Présidentielle du 11 avril: Kohoué-Agossa en campagne

Le duo Kohoué-Agossa ne se donne aucun répit. L’heure était à la parade ce mercredi 7 avril, à Bohicon, où la caravane de la vague orange a sillonné la ville, appelant les électeurs à un choix judicieux le jour du scrutin. Toute la journée, la dynamique Rlc a distillé le son de l’espoir, de la réconciliation et de l’unité nationale à travers la ville.

LIRE AUSSI:  Décret n° 2017 - 170 du 15 mars 2017 portant transmission à l'Assemblée nationale du Projet de loi

Puis cap a été mis, le lendemain, sur Zangnanado, en région Agonlin où Iréné Agossa candidat au poste de vice-président du duo de la transition, s’est entretenu avec sa base. Il y est allé en territoire conquis. Son message en langue fon, prône l’apaisement, le renouveau et la prospérité pour tous.
« Nous pensons que les enfants du Bénin souffrent sur plusieurs plans. C’est ce qui motive notre candidature. Nous avons choisi d’être candidat pour vous sortir de la pauvreté », assure-t-il.
La vague orange veut aller plus loin en trouvant une solution définitive à la question de la transhumance dans la région. Idem pour les défis du numérique pour lesquels le tandem de la dynamique ‘’Restaurer la confiance (Rlc)’’, veut combler les écarts à travers la formation technique et le recrutement massif de jeunes.
A ceux qui allèguent qu’ils sont en campagne pour la mouvance présidentielle, le duo Kohoué-Agossa lève cette équivoque : « Faux ! Nous ne nous revendiquons pas de la mouvance. Nous avons accepté d’être candidats pour sauver ce pays. Nous sommes la seule chance de la paix au Bénin », vante Iréné Agossa, assurant qu’il est capable de gérer efficacement le pays plus que les autres candidats.
Le cahier des charges de la dynamique ‘’Rlc’’ pour les cinq prochaines années sera axé sur la promotion du numérique et des métiers techniques, de l’emploi des jeunes et l’autonomisation des femmes. « Je sais comment lutter contre le sous-emploi et le chômage. Le reste vous appartient, populations d’Agonlin et du Zou. Si vous votez pour la liste Kohoué-Agossa, vous votez votre épanouissement », convainc-t-il.
Il espère que la forte mobilisation à ce meeting se traduira également dans les urnes, dimanche 11 avril prochain. Les populations de la 24e circonscription électorale jubilent de voir un des leurs dans la course à la Marina. Elles promettent de faire le plein dans les urnes au terme du scrutin.

LIRE AUSSI:  Routes Missessinto-Zinvié-Sèdjèdénou-Zè et Cococodji-Hèvié-Ouèdo-Calavi Kpota: Des travaux complémentaires en vue

Soumanou et Hounkpè, bientôt à la Marina ?

De son côté, le duo Soumanou-Hounkpè est aussi à pied d’œuvre sur le terrain. De Djidja à Glazoué en passant par Covè, les militants des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), ont remué le Zou, ce mercredi, pour solliciter les suffrages des ‘’Mahis’’. Les populations, elles, sont disposées à les envoyer au palais de la Marina. « J’ai l’habitude d’accorder ma voix aux Fcbe. Mon choix ne changera pas cette fois-ci. J’apprécie leur projet de société, surtout leurs ambitions pour le secteur éducatif », apprécie Anzim Aïdobè, jeune ressortissant de Djidja. Il est convaincu que le duo Soumanou-Hounkpè pourra panser les plaies et remettre le pays sur les rails .

Par Maryse ASSOGBADJO