Lancement du simulateur tarifaire par l’Arcep-Bénin: Un outil de protection des consommateurs

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Lancement du simulateur tarifaire par l’Arcep-Bénin: Un outil de protection des consommateurs

Les invites au lancement du simulateur tarifaire

Flavien Bachabi, président de l’Autorité de régulation des Communications électroniques et de la Poste (Arcep-Bénin), a lancé, ce jeudi 23 septembre, à Cotonou, le simulateur tarifaire mis en place par son institution. Il s’agit d’une plateforme numérique de comparaison des tarifs des services de communications électroniques disponibles à la vente sur le marché national.

LIRE AUSSI:  31e journée mondiale de lutte contre le sida: Les organisations communautaires célébrées

Le Bénin dispose désormais d’un simulateur tarifaire des services de communications électroniques. L’outil mis en place par l’Autorité de régulation des Communications électroniques et de la Poste (Arcep-Bénin) se veut l’un des moyens par excellence de protection des consommateurs puisqu’il leur offre la possibilité de visualiser les offres disponibles sur le marché, de choisir celles qui sont mieux adaptées à leurs besoins et d’évaluer le budget à allouer aux services. Matériel de travail à l’appui, le secrétaire exécutif de l’Arcep-Bénin, Hervé Coovi Guèdègbé, présente la plateforme aux parties prenantes. Il assure qu’elle est un outil de transparence dans la mesure où elle vient renforcer le droit du consommateur à l’information sur les tarifs pratiqués dans le secteur et lui permet de choisir librement celui qui lui convient.
C’est une première dans la sous-région ouest-africaine et l’Arcep-Bénin en est la pionnière, se réjouit le président de l’organe de régulation, Flavien Bachabi. Il rappelle que ce projet est l’une des activités prioritaires de l’Arcep-Bénin. « Nous y avons pensé sérieusement, nous y avons cru profondément et nous y avons travaillé sans désemparer… », témoigne-t-il. Flavien Bachabi est convaincu que ce projet mis en œuvre sous sa mandature fera date dans l’histoire de la régulation du secteur des communications électroniques au Bénin et en Afrique.
La plateforme est accessible via l’adresse https://simulateur.arcep.bj/. A défaut, l’utilisateur peut télécharger l’application mobile « simulateur tarifaire Bj » via Play Store ou Apple Store.

LIRE AUSSI:  Cour d’assises de Parakou, 19e dossier: Babaya Ibrahim condamné à 20 ans par contumace

Bénéfique

Le simulateur tarifaire est mis en place en raison des mutations qui caractérisent les marchés du secteur des communications électroniques. Selon les explications du président de l’Arcep-Bénin, ces mutations sont d’ordre technologique, d’une part, et touchent les usagers des services numériques dont le nombre, les connaissances et exigences sont sans cesse croissants d’autre part. « Il est donc légitime et opportun que ces usagers soient de plus en plus associés à la régulation des marchés dont ils sont les acteurs incontournables », insiste le premier responsable de l’institution de régulation. En somme, le simulateur tarifaire qui vient d’être lancé est un outil de protection des consommateurs.
D’un autre côté, la mise en place de cette plateforme va stimuler la compétitivité dans le secteur car, elle favorise la régulation de la data qui consiste à céder du pouvoir aux consommateurs en leur fournissant les informations utiles qui leur permettront d’influencer la politique commerciale des opérateurs. Le simulateur permet aussi à l’usager de se renseigner sur les numéros d’urgence et ceux des services publics au Bénin.
Les responsables d’associations de consommateurs présents au lancement de la plateforme ont tous salué l’initiative. Par la voix de leur porte-parole, Ernest Gbaguidi, ils assurent avoir été associés en amont à la mise en service de l’outil et s’engagent à sensibiliser les consommateurs afin qu’un usage massif en soit fait. Quant aux opérateurs présents, ils apprécient également le projet à sa juste valeur et promettent de jouer leur partition s’agissant, entre autres, de la mise à jour des données disponibles sur le site.

LIRE AUSSI:  Journal du 21decembre 2020