Lancement officiel du village des médias: Les acteurs des médias s’unissent pour prendre de l’élan

Par zounars,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Lancement officiel du village des médias: Les acteurs des médias s’unissent pour prendre de l’élan


Dans le cadre de la célébration des Journées Médias qui ont commencé depuis le vendredi 29 avril dernier, le creuset Elan médias avec les professionnels des médias ont procédé lundi 2 mai au lancement du Village des médias. Cette cérémonie qui s’inscrit dans le cadre de la Journée internationale de liberté de presse se déroule au stade de l’Amitié général Mathieu Kérékou et permettra aux professionnels des médias de présenter des activités riches en animation à l’endroit du public.

LIRE AUSSI:  Classement mondial de la liberté de presse 2018 : Le Bénin dégringole à la 84ème place

« Le Village des médias est une opportunité qui va permettre au public de découvrir les professionnels des médias dans toutes ses dimensions», a affirmé Josué Mèhouénou, membre du comité d’organisation des Journées Médias Bénin. Cette manifestation dit-il permettra aux professionnels des médias, à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la liberté de la presse, de réfléchir de manière profonde et innovante sur les conditions d’exercice de ce noble métier qu’est le leur. « C’est aussi une opportunité pour échanger avec les étudiants des écoles de journalisme et de recevoir en direct les critiques et appréciations des lecteurs, des auditeurs et des téléspectateurs à travers les soirées B to B qui sont animés tous les soirs au Village des médias ». a affirmé, Jisleine Adimi Agbozo, présidente de Elan médias. Elle a profité pour remercier le ministre de l’Economie numérique et de la Communication qui, empêché, s’est fait représenter par son directeur de cabinet Salomon Odjo. Cette présence de la délégation ministérielle a prouvé, selon la présidente du comité d’organisation, la proximité du ministère de tutelle avec la corporation médiatique.

LIRE AUSSI:  Marée haute dans le golfe de Guinée : Vigilance accrue sur la côte

Pour le directeur de cabinet du ministre de l’Economie numérique et de la Communication, la place qu’occupe la presse au Bénin, n’est plus à démontrer. Il a ajouté que les professionnels des médias jouent très bien leur rôle même si on déplore de temps en temps quelques insuffisances. Le journalisme est un métier noble que chacun doit honorer quotidiennement, a souligné Salomon Odjo.
« En effet, les différents conférences-débats qui s’organisent ici dans ce prestigieux Village des médias et dans les écoles de formation en journalisme permettent aux professionnels de se pencher sur les contours de l’exercice de leur métier de se remettre en cause et surtout de se perfectionner», a-t-il affirmé pour finir.

Les difficultés

Quant au représentant de l’Observatoire de déontologie et de l’éthique dans les médias (Odem), Constant Yahouédéou, il a remercié le comité d’organisation du Village des médias. Pour lui, les difficultés que rencontrent les professionnels des médias dans l’exercice de leur métier sont d’origine interne et externe. Ces difficultés sont internes car les journalistes n’arrivent toujours pas à exercer leur métier dans le respect du code de déontologie. Ces difficultés internes peuvent être prévenues par le respect du Code de déontologie et de l’éthique, a déclaré Constant Yahouédéou. Il a invité les journalistes toutes catégories confondues et leurs assimilés à prendre la fête du 3 mai comme une journée de réflexion et non une journée festive.
Le président de l’Union des professionnels des médias du Bénin (Upmb), Franck Kpochémè a salué toute l’équipe organisationnelle du Village des médias. Le Conseil national de la presse et de l’audiovisuel n’a pas voulu se faire conter l’évènement. Il s’est fait représenter par Michel Ahonon qui s’est réjoui de cette organisation car pour lui c’est pour la première fois que les professionnels des médias se sont donné la peine de parler d’eux-mêmes. Il a déploré l’absence criarde des hommes des média et a souhaité que dans les années à venir, cette organisation soit fortement soutenue par les professionnels des médias. «Il n’y aura que des professionnels des médias pour parler des professionnels des médias et des médias», a-t-il conclu. ?