Le Bénin défie les Odd avec l’outil qu’il faut : le Pag

Par Collaboration extérieure,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Le Bénin défie les Odd avec l’outil qu’il faut : le Pag

Dr Harry Viderot

C’est suite à cette initiative que le pays a été choisi par les Nations Unies en 2018 pour la phase pilote d’évaluation des coûts d’atteinte des Odd et de définition d’une stratégie de mobilisation de ressources. Le Bénin franchit désormais une nouvelle étape et concrétise cette stratégie en émettant la première obligation Odd d’Afrique dont le produit sera utilisé pour financer des projets à fort impact Odd. Une action réussie qui traduit ainsi la résilience économique remarquable du pays face aux chocs exogènes, en cette période de Covid-19. C’est la preuve que les investisseurs ont adhéré aux réalisations et au programme social du gouvernement du président Patrice Talon, en lien avec son engagement de faire du quinquennat (2021- 2026) en cours un mandat « hautement social ».
M. Abdoulaye Bio Tchané, ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement a déclaré que : « La priorisation des cibles des Odd, devient pour nous au gouvernement un repère pour toute l’action publique. La preuve en est que le Programme d’action du gouvernement a subi sans ménagement une vérification d’alignement sur les Odd. […] Le suivi des indicateurs de progrès des cibles nous semble, au-delà des politiques de développement elles-mêmes, la clé du succès de la marche du Bénin vers les Odd ». Et, le Manuel d’intégration des agendas 2063 et 2030 dans les documents programmatiques conduite par Dr Harry Viderot du 5 mai au 14 septembre 2020 comme consultant principal s’est inscrit dans cette droite ligne. Car, il faut souligner que les objectifs de développement durable (Odd) inscrits dans le Programme 2030 des Nations unies et l’Agenda 2063 de l’Union africaine visent à promouvoir une Afrique prospère fondée sur une transformation économique structurelle comprenant une utilisation, une production et une consommation durables des ressources.

LIRE AUSSI:  Promotion du tourisme: BéninTaxi s’étend à Porto-Novo avec 30 véhicules

Approfondir les réformes économiques structurelles

Afin d’atteindre ces résultats ambitieux, les pays africains devront exploiter davantage et optimiser les moteurs nationaux de leurs économies respectives, mobiliser leurs ressources nationales, accélérer et approfondir les réformes économiques structurelles, promouvoir l’industrialisation, et encourager l’entrepreneuriat responsable, la créativité et l’innovation. On ne saurait donc oublier l’agenda 2063, et surtout en tenir compte au même titre que l’agenda 2030 dans les documents programmatiques pour une meilleure prise en compte des acteurs en jeu. Surtout en cette période où le Bénin a réalisé sa première émission d’obligations internationales dédiées au financement de projets à fort impact sur l’atteinte des Objectifs de développement durable des Nations Unies, une première pour un Etat africain. Cette opération a permis de mobiliser un montant de 500 millions d’euros (328 milliards FCfa), avec une échéance de remboursement fixée en 2035. Le Bénin réaffirme ainsi le caractère hautement innovant de sa stratégie de gestion de la dette et renouvelle son engagement en faveur des Odd, s’affirmant comme le premier pays en Afrique à émettre un Eurobond Odd, et l’un des premiers au plan mondial. En cela, la prise en compte des agendas 2063 et 2030 dans les documents programmatiques s’avère essentielle. le gouvernement a conclu un partenariat avec le Réseau de solutions pour le développement durable des Nations unies (Sdsn en anglais), qui permettra un suivi et une évaluation régulière des progrès et des efforts accomplis afin d’atteindre les Objectifs de développement durable. La République pourra ainsi s’appuyer sur l’expertise technique du Sdsn pour accélérer sa progression vers les Odd, et communiquer de manière transparente avec les investisseurs sur les progrès réalisés. Toutefois, il serait aussi bénéfique d’associer les experts locaux pour des échanges fructueux et une meilleure qualité des recommandations, résolutions, propositions et observations. Tenir compte surtout du manuel d’intégration des agendas 2063 et 2030 dans les documents programmatiques pour assurer l’intégration de ces engagements internationaux dans le cadre national de planification du développement. Auparavant, aucun document, au niveau national, n’existait pour décrire la démarche d’intégration de ces paradigmes de développement en vue de faciliter la gestion du savoir et la capitalisation des expériences. Ce manuel comble ce vide et décline la démarche d’intégration des agendas 2063 et 2030 dans les documents programmatiques.

LIRE AUSSI:  Esther Orou, présidente du comité d’organisation de la Jif au Municipal : « Que la femme ne laisse personne lui fixer des limites »

L’approche méthodologique

Il faut noter que l’approche méthodologique adoptée pour son élaboration a été inclusive et participative; pour susciter un changement qualitatif dans la conception et la mise en œuvre des politiques publiques au niveau des pays. A tous les niveaux, national, sectoriel et local, les pouvoirs publics se doivent d’assurer la prise en compte des Objectifs de développement durable et ses cibles dans les Programmes, Stratégies, et Plans de développement. Et dans cette dynamique, il est nécessaire d’assurer l’intégration de ces cibles dans les différents documents de planification du développement et de promouvoir le principe qui appelle à « Ne laisser personne de côté » et susciter les bonnes pratiques. Plus spécifiquement, il est impérieux que les indicateurs de suivi soient davantage explicitement définis dans les différents cadres logiques, les éléments de résultats et de suivi-évaluation des politiques, programmes et projets nationaux. Aussi, est-il recommandé de veiller à une bonne formulation des indicateurs, à leur méthode de calcul et aux sources de données nécessaires. En outre, les recommandations suggèrent de doter tous les ministères et communes de documents de politiques sectorielles de développement, tout en mettant l’accent sur les cibles Odd prioritaires. Le renforcement des capacités des ressources humaines en charge de la mise en œuvre des actions de développement durable et la mobilisation des ressources tant domestiques qu’extérieures. La réussite de cette opération est cet Eurobond qui a été conclu à un coupon de
4,95 %, traduisant la confiance des investisseurs en la signature du Bénin. Une prime négative de nouvelle émission de 0,20 point de pourcentage a été obtenue, traduisant l’appétit significatif des investisseurs pour cet instrument innovant. Et la bonne gestion des politiques prônée par le Président Patrice Talon y aiderait assurément.

LIRE AUSSI:  Perspectives économiques 2018-2021 du Bénin: Une levée de fonds pour booster l’économie nationale

Dr Harry Viderot
Docteur en sciences de gestion de l’Université d’Abomey-Calavi du Bénin