Morgue du CHUD Borgou: Les riverains en proie à la putréfaction

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Morgue du CHUD Borgou: Les riverains en proie à la putréfaction

Maurille gnassounou

Maurille gnassounou

Le CHUD Borgou

Depuis quelques jours, il est difficile pour les usagers et les populations environnantes du Centre hospitalier et universitaire départemental (CHUD) du Borgou, à Parakou, de respirer. Une odeur nauséabonde et pestilentielle due à des dysfonctionnements survenus au niveau de certains équipements de la morgue, est à la base de la pollution de l’air.

LIRE AUSSI:  Circuit ITF/CAT de Lomé: Le Bénin sur le podium grâce aux frères Nahum

Des odeurs suffocantes proviennent depuis quelques jours de la morgue du CHUD Borgou. Ce que les usagers du centre hospitalier et les occupants des maisons attenantes à sa clôture Est, ainsi que les populations résidentes dans les alentours ne supportent plus. La situation devient insupportable pour eux, lorsque le soleil commence par darder ses rayons.

Le responsable de la morgue, Hillarion Alodji Zinsou est conscient des désagréments qu’elle crée aux populations. Par rapport aux raisons, il évoque un dysfonctionnement survenu sur des équipements notamment le compresseur de froid.

La capacité de la morgue est de 24 corps. Nombre au-delà duquel on peut estimer actuellement ses pensionnaires. Ce qui domine, ce sont les corps des personnes inconnues dont les dossiers sont pendants devant la justice. Il s’agit surtout des corps des braqueurs qui sont sous mains de justice. « Il y a au total 20 corps. Seul le procureur est habileté à donner l’ordre pour leur inhumation. Jusque-là nous n’avons reçu aucune instruction dans ce sens », a expliqué Hillarion Alodji Zinsou. Toutefois, il rassure les populations riveraines de la morgue des dispositions qui sont en train d’être prises pour régler la situation. Ainsi, des démarches ont déjà été entreprises auprès du procureur par les autorités du CHUD Borgou.

LIRE AUSSI:  Table ronde sur la filière manioc dans le Mono: Gropere et ses partenaires pour une nouvelle performance

Morgue du CHUD Borgou

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Aucun

Maurille gnassounou

Maurille gnassounou

Le CHUD Borgou

Morgue du CHUD Borgou

Le dysfonctionnement du compresseur de froid crée des désagréments aux populations

Depuis quelques jours, il est difficile pour les usagers et les populations environnantes du Centre hospitalier et universitaire départemental (CHUD) du Borgou, à Parakou, de respirer. Une odeur nauséabonde et pestilentielle due à des dysfonctionnement survenus au niveau de certains équipements de la morgue, est à la base de la pollution de l’air.

Par Maurille GNASSOUNOU  A/R Borgou-Alibori

Des odeurs suffocantes proviennent depuis quelques jours de la morgue du CHUD Borgou. Ce que les usagers du centre hospitalier et les occupants des maisons attenantes à sa clôture Est, ainsi que les populations résidentes dans les alentours ne supportent plus. La situation devient insupportable pour eux, lorsque le soleil commence par darder ses rayons.

Le responsable de la morgue, Hillarion Alodji Zinsou est conscient des désagréments qu’elle crée aux populations. Par rapport aux raisons, il évoque un dysfonctionnement survenus sur des équipements notamment le compresseur de froid.

LIRE AUSSI:  Deuil au sein de la communauté universitaire: Le professeur Toussaint Tchitchi conduit à sa dernière demeure ce samedi

La capacité de la morgue est de 24 corps. Nombre au-delà duquel on peut estimer actuellement ses pensionnaires. Ce qui domine, ce sont les corps des personnes inconnues dont les dossiers sont pendants devant la justice. Il s’agit surtout des corps des braqueurs qui sont sous mains de justice. « Il y a au total 20 corps. Seul le procureur est habileté à donner l’ordre pour leur inhumation. Jusque-là nous n’avons reçu aucune instruction dans ce sens », a expliqué Hillarion Alodji Zinsou. Toutefois, il rassure les populations riveraines de la morgue des dispositions qui sont en train d’être prises pour régler la situation. Ainsi, des démarches ont déjà été entreprises auprès du procureur par les autorités du CHUD Borgou.

Maurille gnassounou

Le CHUD Borgou

Morgue du CHUD Borgou

Le dysfonctionnement du compresseur de froid crée des désagréments aux populations

Depuis quelques jours, il est difficile pour les usagers et les populations environnantes du Centre hospitalier et universitaire départemental (CHUD) du Borgou, à Parakou, de respirer. Une odeur nauséabonde et pestilentielle due à des dysfonctionnement survenus au niveau de certains équipements de la morgue, est à la base de la pollution de l’air.

Par Maurille GNASSOUNOU  A/R Borgou-Alibori

Des odeurs suffocantes proviennent depuis quelques jours de la morgue du CHUD Borgou. Ce que les usagers du centre hospitalier et les occupants des maisons attenantes à sa clôture Est, ainsi que les populations résidentes dans les alentours ne supportent plus. La situation devient insupportable pour eux, lorsque le soleil commence par darder ses rayons.

Le responsable de la morgue, Hillarion Alodji Zinsou est conscient des désagréments qu’elle crée aux populations. Par rapport aux raisons, il évoque un dysfonctionnement survenus sur des équipements notamment le compresseur de froid.

LIRE AUSSI:  Education de qualité au Bénin: Le Zou encore loin du compte de l’Odd 4

La capacité de la morgue est de 24 corps. Nombre au-delà duquel on peut estimer actuellement ses pensionnaires. Ce qui domine, ce sont les corps des personnes inconnues dont les dossiers sont pendants devant la justice. Il s’agit surtout des corps des braqueurs qui sont sous mains de justice. « Il y a au total 20 corps. Seul le procureur est habileté à donner l’ordre pour leur inhumation. Jusque-là nous n’avons reçu aucune instruction dans ce sens », a expliqué Hillarion Alodji Zinsou. Toutefois, il rassure les populations riveraines de la morgue des dispositions qui sont en train d’être prises pour régler la situation. Ainsi, des démarches ont déjà été entreprises auprès du procureur par les autorités du CHUD Borgou.