Le président Patrice Talon au sujet du parc de la Pendjari: « Je suis satisfait du résultat que nous avons obtenu en quelques mois »

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Le président Patrice Talon au sujet du parc de la Pendjari: « Je suis satisfait du résultat que nous avons obtenu en quelques mois »


La biodiversité plus que jamais sauvegardée grâce aux réformes

En marge des travaux de l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies à New York, le chef de l’Etat a présidé une table ronde sur le rôle du partenariat public-privé dans la gestion des aires protégées en Afrique. A l’occasion, il a mis en exergue le travail d’orfèvre abattu en quelques mois par l’Organisation African parks Network pour remettre au goût du jour le parc de la Pendjari.

LIRE AUSSI:  Projet de construction du port en eau profonde de Sèmè-Podji: L’affichage des listes des présumés propriétaires pour libérer le site

Au cours de la table ronde qu’il a présidée sur le rôle du partenariat public-privé dans la gestion des aires protégées en Afrique, le président Patrice Talon a présenté le visage relooké du parc animalier de la Pendjari et reconnu, par la même occasion, l’expertise de l’organisation sud-africaine, African parks Network, dont le savoir-faire permet aujourd’hui d’envisager un avenir radieux pour cette réserve de biodiversité et de faune considérée comme la plus importante de la sous-région. «Au bout de sept à huit mois, on voit réapparaître les guépards » et de nombreux autres animaux sauvages comme les éléphants et les lions. Le président de la République a dit être « satisfait du résultat » obtenu en quelques mois. « Nous avons ressuscité ce parc avec l’efficacité d’African parks… Ce que nous attendons, c’est une gestion efficace, la pérennité du parc dans son état naturel », a aussi fait savoir le président Patrice Talon. Pour lui, ce qu’il faut désormais, c’est d’organiser les safaris et des visites « sans perturber l’éco- système et faire cohabiter ce parc avec les populations avoisinantes, de sorte qu’il puisse avoir une vie harmonieuse entre les populations qui veulent également vivre du parc tout en préservant sa quiétude et son écosystème ». 

LIRE AUSSI:  Ag du mouvement « Vision de la Nouvelle Génération Xxl »: Barthélémy Godonou mobilise Porto-Novo pour Patrice Talon

Autre élément de satisfaction évoqué par le président Patrice Talon au cours de cette table ronde, c’est la présence des Rangers sur le parc et qui «jouent efficacement leurs rôles». La sensibilisation du gouvernement, pense le chef de l’Etat, ne suffit pas pour éloigner les braconniers. Il faut, insiste-t-il, « une présence physique musclée et armée pour les combattre de manière durable jusqu’à ce que les habitudes qui ont été acquises soient perdues ».
Dans ses explications, le président de la République a insisté sur le fait que l’évolution de la vie et les changements climatiques requièrent davantage d’expertise pour gérer efficacement les patrimoines. Raison pour laquelle, il y a bientôt trois ans, à sa prise de fonction, l’une de ses premières préoccupations «a été de contribuer à la préservation du patrimoine universel sur le territoire du Bénin ». Dans le monde, indique-t-il, il y a des structures et des acteurs privés qui se spécialisent. « Donc, c’est facile de trouver l’expertise lorsque quelque chose vous préoccupe pour accomplir la mission que vous n’avez pas les moyens d’accomplir tout seul. Je viens du secteur privé et je sais que l’efficacité du secteur privé peut parfois réussir là où les pouvoirs publics échouent », fait-il observer devant les participants à la table ronde.
C’est au nom de ce principe, dit-il, que son gouvernement et lui se sont tournés vers Apn pour les aider à mettre en place un modèle de gestion de formation et de transmission de connaissances permettant une gestion durable et efficace de ce patrimoine, la Pendjari est en Afrique de l’Ouest le parc animalier le plus riche et qui rassemble une biodiversité extraordinaire.