Leadership féminin en Afrique de l’Ouest: Pour un partage d’expériences et de compétences

Par zounars,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Leadership féminin en Afrique de l’Ouest: Pour un partage d’expériences et de compétences


La représentante résidente de la Fondation Konrad Adenauer Stiftung, Elke Erlecke a procédé, hier jeudi 8 janvier à Cotonou, à l’ouverture du colloque des femmes. Placé sous le thème « Le leadership féminin en Afrique de l’ouest : valorisation et promotion », cette rencontre des femmes leaders est organisée dans le cadre du Programme régional pour le dialogue politique en Afrique de l’Ouest.

LIRE AUSSI:  Secteurs des hydrocarbures, de la communication et des assurances: La Cnss sensibilise à la protection sociale des travailleurs

Le colloque qui se tient depuis hier à Cotonou, réunit environ une vingtaine de femmes leaders venues de la Côte d’Ivoire, du Mali et du Bénin. Il s’inscrit dans le cadre du Programme régional pour le dialogue politique en Afrique de l’Ouest. Et c’est autour du thème «Le leadership féminin en Afrique de l’ouest: valorisation et promotion» que les différentes réflexions vont porter. Durant les deux jours que vont durer les assises, les participantes auront à développer plusieurs sous-thèmes tels que : l’autonomisation de la femme, la parité, les droits et devoirs de la femme et aussi la situation actuelle de la démocratie et du leadership féminin en Afrique de l’Ouest. Ainsi, chaque leader représentant son pays aura l’occasion de présenter la situation réelle des maux qui minent l’instauration du dialogue politique dans sa localité et proposer des pistes pour l’implication de la femme.
Procédant à l’ouverture des travaux, la représentante résidente de la Fondation Konrad Adenauer Stiftung, Elke Erlecke, a salué la détermination et la forte mobilisation des femmes autour des différents points qui vont meubler le colloque. Pour elle, le choix des femmes pour réfléchir sur cette thématique n’est pas un hasard car elles constituent plus de 50% des populations de la société. «Vous êtes des femmes venues de la partie de l’Afrique menacée par la pauvreté, la crise politique et aussi par l’extrémisme religieux. Consciente de la mondialisation, vous êtes plus que jamais décidées à accéder aux postes de décision», a-t-elle indiqué. Au cours des échanges, les femmes désormais engagées dans la dynamique du dialogue politique vont partager leurs expériences et compétences avec la jeune génération. Les différents résultats issus des réflexions seront exploités dans le futur, à en croire les propos de la représentante résidente de la Fondation. Convaincue que les échanges porteront leurs fruits, elle reste aussi persuadée que les participantes sauront profiter des différentes communications prévues par les experts en la matière. Avant le démarrage effectif du colloque, elle a partagé quelques minutes d’échanges avec les participantes sur la situation déplorable qui prévaut actuellement en France avec l’attentat qui a eu pour cible le journal “Charlie Hebdo“.

LIRE AUSSI:  Secteurs des hydrocarbures, de la communication et des assurances: La Cnss sensibilise à la protection sociale des travailleurs