Leadership, management et gouvernance: Des cadres du ministère de la Santé en formation à Ouidah

Par Sabin LOUMEDJINON,

  Rubrique(s): Santé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Leadership, management et gouvernance: Des cadres du ministère de la Santé en formation à Ouidah


A l’intention des cadres du ministère de la Santé, se tient depuis hier mardi 9 juin à l’Institut régional de santé publique (IRSP) à Ouidah, une formation sur le leadership, management et gouvernance (LMG). C’est une initiative de l’USAID en collaboration avec le ministère de la Santé.

LIRE AUSSI:  Nourou Adjibadé, directeur exécutif de CeRADIS-ONG: « Il faut que le gouvernement alloue beaucoup de ressources domestiques à la PTME »

Ils sont au total plus d’une vingtaine de cadres du ministère en charge de la Santé à prendre part à une formation sur le leadership, management et gouvernance (LMG). Ladite formation dont la cérémonie officielle de lancement a été placée sous l’égide du secrétaire général adjoint du ministère de la Santé, Justin Sossou, prend fin le 11 juin prochain. En accueillant les apprenants, le point focal du projet LMG près l’IRSP, le Dr Gualbert Tolomè a donné d’amples explications sur ledit projet. Il s’agit, dit-il, d’un projet initié par l’USAID en collaboration avec le ministère de la Santé pour améliorer les performances au niveau du système de santé. Lequel système ne manque pas de savoir-faire, ajoute t-il.

A l’attention des participants, il précise que «Pendant longtemps on a toujours cru que le développement du système de santé serait dû au financement. Mais les indicateurs ne changent pas. Il en découle que c’est au niveau des hommes qui mettent en œuvre les stratégies qu’il y a problème», dit-il, pour en conclure que c’est d’ailleurs ce qui est à la base de l’initiative de ce projet.
«Malgré le fait que le système ne manque pas de savoir-faire, c’est la gestion émotionnelle pour en arriver à un résultat qui fait défaut», ajoute le Dr Noël Moussiliou Paraiso, chercheur principal au niveau du projet. Il ajoute que pour le projet, l’IRSP formera un pôle de formateurs qui sont des cadres du ministère de la Santé dont la mission sera désormais de former en cascade au niveau opérationnel, afin qu’on puisse aboutir à un résultat intéressant.
Pour sa part, le directeur de l’IRSP, le professeur Michel Makoutodé a salué l’initiative et a rassuré de ce que son institut ne ménagera aucun effort pour satisfaire aux attentes des initiateurs dudit projet. «Le projet est conçu pour accompagner le ministère de la Santé dans sa volonté d’améliorer le système sanitaire», confie-t-il.
En procédant au lancement officiel de ladite formation, le représentant du ministre de la Santé, Justin Sossou a insisté sur la nécessité de parvenir à une meilleure performance via le formatage des hommes. «La santé est capitale pour les hommes. Comment nous entendre pour mieux faire face à la demande ; être toujours apte à satisfaire la demande doit être le crédo. Ce n’est point question d’argent, de ressources, mais de formatage des hommes à agir pour un bon résultat qui compte. Et à ce titre chaque maillon de la chaine doit jouer convenablement son rôle, d’où la nécessité de se mettre en cause», a dit le représentant du ministre. Il souhaite alors un nouveau dynamisme qui permettra de remettre en cause beaucoup de choses qui se faisaient. «Le formateur a la lourde responsabilité d’être le porte flambeau capable de convaincre sur la manière de réviser la gestion», conclut Justin Sossou
Durant cette formation, les participants auront à bénéficier des notions de leadership, de management et de gouvernance. «A cela s’ajoute des notions sur la manière de former les adultes», précise Noël M.Paraiso.

LIRE AUSSI:  Nourou Adjibadé, directeur exécutif de CeRADIS-ONG: « Il faut que le gouvernement alloue beaucoup de ressources domestiques à la PTME »