L’éditorial de Paul AMOUSSOU: La faute à Voltaire ou à Rousseau ?

Par Paul AMOUSSOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur L’éditorial de Paul AMOUSSOU: La faute à Voltaire ou à Rousseau ?


“Je suis tombé par terre, c’est la faute à Voltaire ; le nez dans le ruisseau, c’est la faute à Rousseau…’’. Gavroche chantant dans Les misérables est aujourd’hui repris par ceux qui se livrent actuellement, en Afrique de l’Ouest notamment, à un France bashing qui frise l’hystérie. Pour ceux-ci, la France aurait bon dos pour être la cause de tous les maux qui frappent certains pays africains, rien qu’au prétexte qu’elle est l’ancienne puissance colonisatrice. Posture facile, il faut l’avouer.

LIRE AUSSI:  Code foncier et domanial: L’Ordre des avocats relève des avancées et faiblesses

Les difficultés auxquelles sont confrontés certains pays aujourd’hui, à l’instar du Mali, à en croire une idée bien répandue sur la toile, serait le fait de la France ! Cette dernière aurait aussi supposément fait main basse sur toutes les ressources du Mali, du Burkina, voire encore d’autres pays d’Afrique. Du moins, à en croire cette légende urbaine colportée via les réseaux sociaux.

Les systèmes démocratiques s’enrhument-ils dans la région ? N’allez pas chercher bien loin, ce ne peut être que le même bouc-émissaire, qui fait office de tête de Turc favorite dans l’air du temps, à qui il est bien de faire porter le chapeau. C’est l’arbre providentiel pour cacher, pense-t-on, la forêt, les écarts de conduite de certains dirigeants, les errements notés et bien réels dans leur gouvernance. Une vision myope des situations de crise qui prévalent dans la sous-région, et qui curieusement amène certains y compris des intellectuels à refuser de voir la poutre dans l’œil comme le veut la sagesse plutôt que de se focaliser sur la paille dans l’œil de l’autre, en l’occurrence la France. La poutre, c’est la gouvernance calamiteuse des Etats faite certains dirigeants africains. Les exemples foisonnent, sans qu’il soit nécessaire d’établir ici la liste exhaustive de ceux-là qui, à la tête des pays, ont brillé par leur incapacité à œuvrer pour le bien-être de leurs compatriotes, y compris la garantie de la sécurité qui pose problème aujourd’hui au Mali, au Burkina Faso…A qui profite ce déni de la réalité? l

LIRE AUSSI:  Installé nouveau maire: Germain Wanvoègbè pour changer le visage d’Adjarra