Législatives 2023 / Bulletin unique: Le positionnement des partis connu

Par Arnaud DOUMANHOUN,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Législatives 2023 / Bulletin unique: Le positionnement des partis connu


La Commission électorale nationale autonome (Cena) a procédé au tirage au sort pour le positionnement des logos des partis politiques en lice pour les prochaines législatives sur le bulletin unique. C’était ce lundi 21 novembre au siège de l’institution à Cotonou.

LIRE AUSSI:  Présentation de vœux au chef de l’Etat: Les coups de cœur du corps diplomatique

Un premier tirage au sort pour déterminer l’ordre de passage, un deuxième pour déterminer l’ordre de positionnement sur la maquette du bulletin unique pour les législatives de 2023. C’est le processus ayant conduit au positionnement des logos des partis politiques à la Commission électorale nationale autonome (Cena), ce lundi 21 novembre à Cotonou.
A l’issue du tirage, le Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin) vient en tête, suivi respectivement en deuxième et troisième positions, de la Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) et de Les Démocrates, sur la première ligne de la maquette. En quatrième et cinquième positions, l’Union progressiste Le Renouveau (Upr) et l’Union démocratique pour un Bénin nouveau (Udbn) se retrouvent au milieu du bulletin unique. Le Mouvement populaire de libération (Mpl) et le Bloc républicain (Br) sont situés en bas de page, occupant ainsi les sixième et septième positions. « Quand nous voyons le positionnement des partis politiques sur la maquette, je ne vois pas un parti politique, quelle que soit la position, qu’il soit lésé sur cette maquette », a déclaré Christelle
Houndonougbo de l’Union progressiste Le renouveau, révélant que les expériences précédentes, ce positionnement a suscité quelques préoccupations. « Cette fois-ci, il y a eu un travail d’amélioration que nous constatons. Nous attendons le spécimen pour mieux apprécier», a-t-elle ajouté.
A en croire Sacca Lafia, président de la Cena, cette étape inaugure la phase pratique des activités dans le cadre de l’organisation des législatives du 8 janvier 2023. Mais Boukari Abou Soulé Adam, directeur général des Elections, relève que ce positionnement des logos est intervenu après un décalage de 72 h par rapport à l’agenda retenu. « Nous allons essayer de nous mettre davantage au travail pour ne pas être en retard. A partir de maintenant, nous entrons dans un cycle où nous ne devons plus être en retard par rapport aux délais », a-t-il indiqué.

LIRE AUSSI:  Lancement officiel du Padmar : 28,7 milliards pour soutenir 17 000 maraîchers

Des chiffres de la perfection

Dans les rangs des partis politiques, les positions occupées par les logos sur la maquette du bulletin unique sont diversement appréciées et les regards sont déjà tournés vers la conquête des électeurs. « Notre position est facile d’explication. Nous espérons qu’il n’y aura pas le double estampillage qui peut annuler le vote. Sinon, le Bloc républicain est très satisfait de son positionnement », apprécie Adidjatou Mathys, représentant le Bloc républicain. Elle souligne qu’au dépôt des candidatures, le Br fut le premier à obtenir son récépissé définitif et occupe à l’issue du tirage la 7e position. Les chiffres 1 et 7 sont des chiffres de la perfection, soutient-elle, soulignant que les premiers seront les derniers, et donc au soir du 8 janvier 2023, son parti se révélera comme étant le plus grand sur l’échiquier politique national. Mais la représentante de l’Union progressiste Le Renouveau ne l’entend pas de cette oreille. « La position sur la liste ne détermine pas la position sur le terrain ou sur l’échiquier politique national. Et nous allons, au soir du 8 janvier, légitimer la position de l’Union progressiste Le Renouveau sur l’échiquier politique national », réplique Christelle Houndonougbo. Pour l’Udbn, la 5e position augure d’un très bon résultat, parce que représentant les 5 doigts de la main, défend Me Cyrille Djikui, président délégué du parti. « Après ce tirage, j’ai la ferme conviction que la providence marche du côté de Moele-Bénin. Dans la sérénité, nous allons poursuivre la marche et la chance sera de notre côté. Le chiffre 1 est un chiffre porte-bonheur », note la deuxième Vice-présidente, Marie Noëlle Paraïso.

LIRE AUSSI:  25è anniversaire de la Conférence des Forces vives de la Nation:Quelle implication pour le contexte socio-politique actuel ?

Dieu a positionné

Fierté et satisfaction sont notées au niveau des partis Fcbe et Mpl, respectivement représentés par Alain Adihou et Expérience Tebe. Le premier apprécie la conduite diligente du processus électoral par la Cena, à travers professionnalisme, modernité et transparence. Le second réitère son engagement vis-à-vis de la jeunesse et du peuple béninois en général. Au dire du président du parti Les Démocrates, dont le logo est en 3e position sur la première ligne de la maquette, c’est un positionnement divin. «C’est la position du peuple. Dieu a positionné le logo à l’endroit où il faut, pour que les populations se reconnaissent, et nous le prenons avec beaucoup de satisfaction. Les derniers seront les premiers. Nous avons été les derniers à être admis, nous serons les premiers à être classés », indique Eric Houndété.

Le spécimen du bulletin unique

Après ce tirage, suivra, selon Ruffin Domingo, directeur du Matériel et des opérations, la mutation de la maquette en spécimen. Et déjà, les partis expriment leurs attentes. « Nous attendons une bonne qualité de spécimen, donc des bulletins facilement identifiables, que les couleurs soient bien ressorties. Notre pays a engagé beaucoup de réformes et nous sommes appréciés dans beaucoup de domaines. Il faudrait que ça puisse s’étendre à l’organisation de nos élections », fait savoir Adidjatou Mathys du Br qui compte sur les diligences du président de la Cena.
Pour Christelle Houndonougbo, les choses avancent au niveau de la Cena, et après cette formalité, il est vraiment attendu une meilleure qualité du spécimen?