Législatives 2023/ Recours après les résultats: La société civile appelle à la retenue et à la sagesse

Par Arnaud DOUMANHOUN,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Législatives 2023/ Recours après les résultats: La société civile appelle à la retenue et à la sagesse

La société civile rassurée de la gestion du contentieux électoral par la Cour

Une mission conjointe du Centre africain des relations internationales et stratégiques et de la Plateforme des Ong africaines pour la promotion de la démocratie et de la bonne gouvernance a invité les acteurs politiques à œuvrer pour la cohésion sociale. C’était à la faveur de la remise officielle de son rapport à la Cour constitutionnelle, ce lundi 23 janvier à Cotonou.

LIRE AUSSI:  Conseil des ministres: D'importantes décisions prises par le gouvernement

Maintien d’un climat de paix post-scrutin. C’est une préoccupation des observateurs de la Société civile. Ils l’ont fait savoir au terme de leurs échanges avec le président de la Cour constitutionnelle, juge du contentieux électoral. La mission conjointe du Centre africain des relations internationales et stratégiques et de la Plateforme des Ong africaines pour la promotion de la démocratie et de la bonne gouvernance, a appelé les parties prenantes au processus ayant conduit à l’élection des députés de la 9e législature à préserver la cohésion sociale. « La Cour constitutionnelle a proclamé les résultats définitifs des législatives du 8 janvier, mais certaines formations politiques ayant participé au scrutin ont estimé qu’il y a lieu de faire quelques recours que la juridiction s’attèle à vider », a déclaré Paul Caves, chef de la mission. Il va insister sur la compétence et la capacité de la Haute juridiction composée des sachants à trancher.
« Ce sont des pratiquants mieux outillés et ils sauront comment évacuer tous les recours. Nous appelons toute la classe politique béninoise à la retenue et à la sagesse. Les élections qui se sont déroulées, nous paraissent être crédibles puisqu’elles étaient inclusives », a exhorté le chef de la mission conjointe du Centre africain des relations internationales et stratégiques et de la Plateforme des Ong africaines pour la promotion de la démocratie et de la bonne gouvernance. La délégation a aussi appelé à un dialogue permanent aux fins de conjurer à jamais les germes de la division, sources de tension dans les Etats. A en croire Paul Caves, les Etats africains ont pour la plupart une jeune démocratie mais agissante qu’il faut œuvrer à préserver. Ainsi, ces acteurs venus de la Mauritanie, du Togo, de la Côte d’Ivoire et du Mali ont exprimé leur souhait de voir maintenu le climat de paix qui a prévalu dans le cadre des législatives du 8 janvier 2023. Au siège de la Cour constitutionnelle, ce lundi 23 janvier à Cotonou, ils ont transmis au président Amouda Razaki, le rapport définitif de leur mission, et se sont renseignés sur la suite du processus notamment en ce qui concerne les recours déposés sur la table des sages. « Après le scrutin, nous devons transmettre de façon symbolique et officielle notre rapport définitif englobant tout le processus en terre béninoise. Le président nous a écoutés et édifiés. En ce qui concerne les acteurs politiques ayant pris part à ces élections, nous pensons qu’il faut dialoguer en toutes circonstances. C’est en dialoguant qu’on trouve des solutions aux problèmes », a conclu Paul Caves.

LIRE AUSSI:  Conseil des ministres: D'importantes décisions prises par le gouvernement