Législatives de 2023 : l’opposition annonce les couleurs

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Législatives de 2023 : l’opposition annonce les couleurs

Législatives 2023Législatives 2023

A un an et quelques des législatives de 2023, des partis politiques de l’opposition retroussent leurs manches pour espérer décrocher des sièges au Parlement. Comme par coïncidence de calendriers, les partis Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) et Les Démocrates ont tenu respectivement leurs congrès et conseil nationaux extraordinaires, le week-end écoulé, pour annoncer les couleurs.

LIRE AUSSI:  Législatives 2023 : Le président du Ces reçoit les assurances de Sacca Lafia

Qui va loin ménage sa monture, dit l’adage. Les partis politiques de l’opposition affûtent leurs armes pour investir le Parlement au soir des législatives de 2023.
En effet, le parti Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) a tenu son congrès extraordinaire, le week-end passé à Dassa, pour revoir son fonctionnement à l’interne, redynamiser ses structures de base afin d’être en mesure de mener la bataille électorale prochaine et d’arracher des sièges à l’issue du processus. En tout cas, les congressistes Fcbe y tiennent dur comme fer. C’est pourquoi, ils invitent « le parti à prendre toutes les dispositions nécessaires pour une participation effective à toutes les élections futures, à commencer par les législatives de 2023 ». Dans ses décisions finales, le congrès s’est aussi adressé à l’institution en charge désormais de l’organisation des élections au Bénin. « Considérant la mission patriotique et républicaine du Conseil électoral, gage de paix et de stabilité pour notre pays, le parti en appelle au respect des textes de la République par le Conseil électoral pour des élections libres, transparentes, équitables et inclusives, et insiste sur le caractère impartial dont doit faire preuve le Conseil électoral… », lit-on dans une motion adressée au Conseil. Les Fcbe s’apprêtent donc à mouiller le maillot pour reconquérir le palais des gouverneurs.
Tout comme Paul Hounkpè et ses camarades, Eric Houndété et les siens étaient aussi en conclave, le même week-end, non pas dans le cadre d’un congrès mais d’un conseil national extraordinaire, pour officialiser l’appartenance de leur formation à l’opposition politique. « Le parti Les Démocrates, notre parti, s’inscrit résolument dans l’opposition au régime du président Talon. Il entend jouer pleinement le rôle dévolu à ce statut et s’engage à respecter les dispositions légales qui le régissent… », a déclaré haut et fort Eric Houndété, président dudit parti, officialisant ainsi leur bord politique. Passée cette étape, Les Démocrates feront probablement comme les Fcbe, en remobilisant leur troupe pour espérer prendre place à l’hémicycle en 2023.
Sans doute, 2022 et 2023 réservent de beaux tableaux en termes d’animation de la vie politique et de rapport de forces dans l’arène politique nationale.

LIRE AUSSI:  Atelier sur les méthodes de lutte contre la corruption: Garantir l’intégrité durable dans le secteur public