Les Pepit’Arts de Medédjonou en France: Dignes ambassadeurs culturels du Bénin à Rosny Sous-Bois

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Culture |   Commentaires: Commentaires fermés sur Les Pepit’Arts de Medédjonou en France: Dignes ambassadeurs culturels du Bénin à Rosny Sous-Bois


Deux grandes dates, deux grands rendez-vous. Les prestations annoncées de la troupe d’enfants les Pepit’Arts de Medédjonou à Rosny Sous-Bois en France se sont révélées de grands moments de valorisation du patrimoine culturel béninois. Les gamins ont assuré et cela augure de nombreux autres rendez-vous à venir.

LIRE AUSSI:  Arts, culture et sports: Une nouvelle réglementation pour les manifestations

Grande révélation de la dernière édition du Marché africain des arts et spectacles d’Abidjan (Masa), la troupe d’enfants les Pepit’Arts de Médédjonou était attendue en France pour deux prestations après sa tournée nationale. Ces deux rendez-vous en terre française se sont révélés de grands moments de valorisation du patrimoine culturel béninois.
Michel Noudégbessi, directeur artistique et premier responsable de la troupe, ne s’est pas empêché à la fin de la seconde et dernière prestation, samedi 21 août, d’exprimer toute sa satisfaction. « Ça a vraiment cartonné, la dynamique continue!», s’est-il exclamé, joint par notre Rédaction par téléphone. Le patron des « Pepit’Arts » a été particulièrement enchanté par les émotions du public. Lesquelles, selon lui, résument bien la joie que ceux-ci ont pu ressentir en suivant les soixante-quinze minutes de prestations des jeunes enfants de Médédjonou.
« Grand public et très beau spectacle », s’est exprimé une personnalité béninoise vivant en France qui, pour la première fois, a pu suivre une prestation de ces enfants dont les échos font le tour du monde depuis peu.
Pour l’expédition française, le nombre des enfants a été revu à la baisse, sans doute pour des questions de logistique. Ils n’étaient que 19 sur scène, mais cela n’aura rien ôté à la qualité du spectacle. Bien au contraire, il était d’un niveau relevé, avec des enfants dont la détermination à battre le tambour, à exécuter les pas de danse, à exécuter de leur plus belle voix les chants patrimoniaux de leur terroir est notoire. L’occupation scénique a été revue et améliorée. Le costume pour sa part n’aura jamais été aussi valorisant pour le patrimoine culturel béninois.
En somme, un tout en un qui n’aura laissé personne indifférent. Les spectateurs qui ont effectué le déplacement aussi bien de la salle des fêtes de la mairie de Rosny Sous-Bois (Paris) que pour la soirée inaugurale du festival « Danses patrimoniales du Bénin » ont eu droit à une belle visite des arts et culture du Bénin à travers les prestations de la troupe d’enfants.
Le représentant de l’ambassadeur du Bénin en France, le maire de Servon en Seine-et-Marne, les dirigeants du groupe Evariste (Btp), grands amoureux du Bénin, les présidents des associations des Béninois en France… ont unanimement reconnu le talent exceptionnel des jeunes artistes. De quoi se frotter les mains, indique Michel Noudégbessi. Pour lui, le plus dur commence maintenant et le pari de la promotion et de la valorisation du patrimoine béninois aux quatre coins du monde reste plus qu’un défi.

LIRE AUSSI:  Remise de matériels à Parakou et Pèrèrè: Le gouvernement au chevet des groupements féminins et des enfants