Lettres de créance : Cinq ambassadeurs présentent leurs copies figurées à Agbénonci

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Lettres de créance : Cinq ambassadeurs présentent leurs copies figurées à Agbénonci

Faisal-Ebrahim-Alajrafi-Alghamdi_Aurélien_AgbénonciFaisal-Ebrahim-Alajrafi-Alghamdi_Aurélien_Agbénonci

La Libye, la Guinée équatoriale, Israël, l’Arabie saoudite et l’Australie ont de nouveaux ambassadeurs en poste au Bénin. Les cinq diplomates ont présenté les copies figurées de leurs lettres de créance au ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurélien Agbénonci, hier jeudi 2 décembre au ministère des Affaires étrangères à Cotonou.

LIRE AUSSI:  Présidence de la République: Cinq nouveaux ambassadeurs présentent leurs lettres de créance

Donner un nouveau souffle et une nouvelle orientation aux relations diplomatiques entre le Bénin et la Libye, dans l’intérêt des deux pays. C’est la mission assignée à Omar Abdel Hadi Al-Fargany, nouvel ambassadeur de la Libye au Bénin. Ce pilote de formation qui possède une expérience de plus d’une trentaine d’années dans les domaines de la navigation aérienne et aéroportuaire a présenté les copies figurées de ses lettres de créance au ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurélien Agbénonci, jeudi 2 décembre à Cotonou. Au terme de son échange avec le patron de la diplomatie béninoise, il a exprimé sa joie d’être à Cotonou pour travailler au rayonnement de la Libye et du Bénin.
Juste après lui, Francisco Edú Ngua Mangue s’est livré au même exercice pour le compte de son pays, la Guinée équatoriale. C’est en effet lui qui assume désormais les fonctions d’ambassadeur de ce pays près le Bénin avec résidence à Abuja. Il est né le 7 janvier 1962 et est titulaire d’un Master industriel d’automobile obtenu à l’Institut Modesto Gené Roig de Bata en Guinée équatoriale. Ancien ambassadeur de son pays en Afrique du Sud avec juridiction sur plusieurs pays, ce père de sept enfants a reçu plusieurs distinctions honorifiques dans son pays. Avec le Bénin, la Guinée équatoriale sent le besoin de dynamiser la coopération dans maints secteurs. C’est à cela qu’il compte s’employer au cours de sa mission à Cotonou, a-t-il expliqué après la présentation des copies figurées de ses lettres de créance au ministre des Affaires étrangères.
Leo Vinovezky, de nationalité israélienne, est entré au ministère des Affaires étrangères de son pays en tant que cadet. De 2003 à 2016, il fut successivement vice-ambassadeur d’Israël en Uruguay, vice-consul général en Philadelphie, vice-directeur des communautés juives, puis directeur adjoint Amérique centrale et Caraïbes, vice-ambassadeur au Brésil, en Ethiopie, au Rwanda et au Burundi. Depuis 2017, Leo Vinovezky a été nommé directeur des Relations extérieures et de la collaboration internationale de l’Agence spatiale israélienne puis coordonnateur du Mashav jusqu’à sa nomination en qualité d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de l’État d’Israël près le Bénin avec résidence à Abidjan. C’est en cette qualité qu’il a présenté les copies figurées de ses lettres de créance au ministre Aurélien Agbénonci. Le diplomate israélien est heureux d’être dans la belle ville de Cotonou. Son ambition, travailler à rendre plus fructueuse la coopération entre le Bénin et son pays, assure-t-il.

LIRE AUSSI:  Visite du président français à Cotonou: Hollande et Yayi, même vision sur le climat !

L’Arabie saoudite et l’Australie aussi

Le Bénin et l’Arabie saoudite tiendront du 18 au 20 janvier prochain, la deuxième session de la grande commission mixte entre les deux pays. La rencontre est attendue par Faisal Ebrahim Alajrafi Alghamdi. Il est le nouvel ambassadeur de l’Arabie saoudite au Bénin et entend donner un souffle nouveau aux échanges avec son pays et ceci dans tous les domaines. Reçu par le ministre Aurélien Agbénonci pour présenter les copies figurées de ses lettres de créance, il a, au terme de son audience avec le chef de la diplomatie béninoise, exprimé non seulement sa joie d’être en terre béninoise, mais aussi sa détermination à faire bouger les lignes. Il est né le 26 octobre 1965 et est titulaire d’un Master en relations internationales depuis 2013. Avant sa nomination en qualité d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de l’Arabie saoudite près le Bénin, avec résidence à Abuja, Faisal Ebrahim Alajrafi était depuis 2018, le directeur de l’Administration des pays arabes africains. Il est marié et père de deux enfants.
John Gerard Donnelly a fermé la marche des cinq ambassadeurs qui se sont succédé au cabinet du ministre des Affaires étrangères ce jeudi. Il est titulaire d’une Licence professionnelle obtenue en 1987 à l’Université de Sydney et d’une Maîtrise en administration publique de l’Université nationale australienne en 2012. Avant sa nomination en qualité d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire d’Australie près le Bénin, avec résidence à Abuja, il exerçait les fonctions de directeur de la section Engagement international (commerce de services) au ministère australien des Affaires étrangères. Dans le viseur du diplomate, pour le compte de sa mission à Cotonou, la culture. Il compte y travailler activement, heureux qu’il est déjà de constater que le Bénin fait des prouesses sur ce chantier et fait parler de lui depuis peu à travers la récupération d’une partie de ses trésors culturels.