Libération des espaces publics à Cotonou: Les casses se sont poursuivies hier Akogbato

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Libération des espaces publics à Cotonou: Les casses se sont poursuivies hier Akogbato


Les habitants du quartier Akogbato et Yèmicodji dans le 12e arrondissement de Cotonou ont accueilli les engins lourds de la préfecture de Cotonou, ce jeudi 31 mai. Une équipe conduite par le préfet du Littoral, Modeste Toboula, et les forces de sécurité a procédé à la libération de l’espace public le long du tronçon menant du Collège d’enseignement général Entente au quartier Akogbato.

LIRE AUSSI:  Cour constitutionnelle: Bref aperçu du parcours des sept nouveaux sages

L’opération a démarré à 8 heures. Le premier bâtiment visé a été une buvette et une cafétéria installées à quelques encablures de la carrière de sable interdite d’activité dans le quartier. Selon les témoignages des sinistrés, aucun message ne leur a été adressé pour les prévenir. Surpris, les occupants ‘’illégaux’’ n’ont pas eu le temps de ramasser tous leurs objets avant le démarrage de l’opération. Les objets qui restaient ont été sauvés grâce au dynamisme des jeunes du quartier. Environ cent casiers de bière, des bouteilles de vin, de whisky, des boissons en canette, frigos, ordinateurs, matelas, des meubles… dégagés au bas-côté opposé de la voie n’ont pas échappé à la pelle du Caterpillar. Tout l’immeuble abritant la buvette a été réduit en morceaux. Au fur et à mesure, un camion s’occupait du ramassage des gravats, rendant ainsi les lieux propres, quelques minutes après la destruction des édifices. Plusieurs immeubles dont des maisons à étages ont été démolis, notamment dans les endroits considérés comme le couloir de passage de l’eau. L’opération s’est poursuivie jusque dans l’après-midi de ce jeudi.
L’opération de déguerpissement a perturbé non seulement les occupants illégaux mais aussi les usagers de la route. Le passage était interdit pour tout usager du tronçon par les forces de sécurité. Les activités économiques de ces citoyens ont été quelque peu bloquées dans la journée. Cependant, quelques agents de la Croix rouge se sont mobilisés pour organiser le passage des écoliers et élèves?

LIRE AUSSI:  Clôture imminente des projets Arm 3 et Ancre financés par l’Usaid: Des statistiques impressionnantes comme acquis

Alexis METON