Liste électorale permanente informatisée:Le COS/LEPI dans la logique de sécuriser les données avant toute publication

Par zounars,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Liste électorale permanente informatisée:Le COS/LEPI dans la logique de sécuriser les données avant toute publication


Attendue pour hier 23 février, la publication de la version définitive de la Liste électorale permanente informatisée va attendre encore quelques jours. Au COS/LEPI, on s’affaire pour les derniers réglages afin de transmettre dans le temps cette liste. La principale difficulté étant la sécurisation des données à caractère personnel.

LIRE AUSSI:  Installation des secrétaires exécutifs des mairies : Yérima Djamilatou entre en fonction à Natitingou

Selon le vice-président du COS/LEPI Augustin Ahouanvoébla, la liste pourrait être rendue publique ce mercredi 25 février. La raison évoquée est la finalisation en cours de la sécurisation des données à caractère personnel. En effet, suite à la publication récente sur Internet de la Liste électorale informatisée provisoire (LEIP), les responsables du COS/LEPI auraient constaté un trafic des données des citoyens. Toute chose qui, au terme de la loi portant protection des données à caractère personnel, porte préjudice aux citoyens dont les noms figurent sur cette liste. « Nous avons voulu remédier à cela avant de rendre disponible la LEPI », a expliqué le vice-président Augustin Ahouanvoébla, pour justifier le fait que la liste électorale ne soit pas rendue publique hier comme annoncé. Il a néanmoins rassuré sur le fait que le COS/LEPI est encore dans le temps et que l’équipe commise à la tâche de sécurisation des données est à pied d’œuvre depuis trois jours pour sortir une liste dont les données ne seront plus falsifiables.
Interpellé sur la situation qui prévaut dans le village d’Atchoukpa, commune d’Avrankou où certains citoyens sont venus faire du bruit au siège du COS/LEPI l’accusant de vouloir faire du tripatouillage au profit de son parti le PRD, Augustin Ahouanvoébla explique qu’il s’agit des manœuvres d’une personne qui veut se faire élire délégué dans un village où il ne réside pas. Cette personne aurait confectionné une liste de 47 personnes qui auraient émis le vœu de quitter le village où elles vivent pour aller voter dans un village nouvellement créé. Mais puisque la réclamation est individuelle, le président du COS/LEPI leur a demandé que toutes les 47 personnes se présentent au siège du COS/LEPI avant qu’il ne prenne en compte leur doléance. Selon le vice-président, c’est cette exigence de la loi qui serait à la base de leur colère.

LIRE AUSSI:  Elections consulaires 2019 : Vote électronique, 857 électeurs, 82 candidatures pour 60 sièges à pourvoir