Loi de finances de l’Etat : 470 milliards F Cfa d’investissements publics en 2018

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Loi de finances de l’Etat : 470 milliards F Cfa d’investissements publics en 2018


Le ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané a présenté, ce mardi 14 novembre, à la commission budgétaire de l’Assemblée nationale, le Programme d’investissement public (Pip) au titre de l’année 2018. Au total, 470 milliards F Cfa sont prévus à cet effet pour l’année prochaine.

LIRE AUSSI:  Cep 2021: 194 341 admis pour un taux national de 82,67 %

Le Gouvernement compte mobiliser et utiliser l’année prochaine, 470,1 milliards F Cfa au titre du Programme d’investissement public (Pip). Ce programme regroupe l’ensemble des investissements prévus aussi bien par l’Etat que par les Partenaires techniques et financiers. Cette somme servira à financer 227 projets dont 129 financés par le budget national à hauteur de 244,4 milliards F Cfa soit 52 %. Les 98 autres projets seront financés par des ressources extérieures s’élevant à un montant de 225,7 milliards F Cfa dont 76 projets cofinancés et 22 projets sur ressources extérieures exclusivement. C’est du moins, ce qui ressort de la conférence de presse animée au Parlement par le ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, au sortir de la séance de présentation du Pip 2018 aux députés membres de la commission budgétaire. Il était assisté de son collègue de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni qui a présenté, la veille, les grands axes du projet de loi de finances de l’Etat.
Selon Abdoulaye Bio Tchané, le Pip 2018 permettra de poursuivre la mise en œuvre des politiques et stratégies de renforcement du capital humain, d’assurer l’achèvement des chantiers en cours comme les routes, les bâtiments, d’accélérer le renforcement du développement local et d’assurer l’autonomie énergétique du Bénin. Il a insisté sur certains projets majeurs à réaliser en 2018. Il s’agit d’abord de la fourniture de l’eau potable aux populations en milieu rural. Un montant de 160 milliards F Cfa a été mobilisé à cet effet par l’Agence de l’eau. « …Notre objectif en la matière est de donner de l’eau potable d’ici 2021 à tous les Béninois partout où ils seront dans ce pays », explique le ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement. Il y a ensuite le projet de la Cité de l’Innovation et du Savoir (Sèmè-City) pour lequel sera consacré un budget de 25 milliards F Cfa et le programme des villes durables pour un montant de 23 milliards F Cfa. « C’est à peu près neuf villes du Bénin qui vont bénéficier de ce programme », précise Abdoulaye Bio Tchané.
Plusieurs autres projets phares ont été inscrits dans le Pip 2018, dont le programme de construction des bâtiments administratifs et des infrastructures sociocommunautaires pour près de 6 milliards F Cfa et le projet de Télévision numérique et terrestre (Tnt) qui coûtera environ 10 milliards F Cfa ; et le projet de construction d’une centrale électrique à Maria-Gléta dans la commune d’Abomey-Calavi. La réalisation des pistes rurales est inscrite également en lettre d’or dans le Pip 2018 pour un montant de 20 milliards F Cfa. « Nous avons prévu de mettre 10 milliards F Cfa de côté pour ces projets de pistes rurales qui sont importants pour le développement agricole et les échanges commerciaux», détaille le conférencier. Abdoulaye Bio Tchané se réjouit de l’exercice de présentation du Pip qu’il a fait devant les députés qui ont pris « leur temps de lire et de poser des questions d’abord générales et très détaillées sur ce qui va être fait dans certaines localités en 2018 »?

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale : Les députés s’approprient les réformes de la Police républicaine