Lutte contre l’insécurité à Cotonou: Le ministère de l’Intérieur, la mairie et la Police dans le même creuset

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Lutte contre l’insécurité à Cotonou: Le ministère de l’Intérieur, la mairie et la Police dans le même creuset


La lutte contre l’insécurité à Cotonou ne sera plus la seule affaire de la Police nationale et du ministère de l’Intérieur, de la Sécurité publique et des Cultes. Outre la sécurité, le ministre Placide Azandé et le maire Léhady Soglo ont aussi harmonisé leurs points de vue par rapport aux problèmes de l’assainissement, de la lutte contre la drogue, des inondations et de la pollution sonore dans la ville. C’était à la faveur d’une rencontre tenue hier, mardi 25 août, en présence du directeur général de la Police nationale.

LIRE AUSSI:  Signature d’un mémorandum entre le Luxembourg et le Bénin : Vers une nouvelle ère de coopération

Le maire de Cotonou, Léhady Soglo, le directeur général de la Police nationale, le général Philippe Houndégnon et le ministre de l’Intérieur, de la Sécurité publique et des Cultes, Placide Azandé se sont retrouvés hier, mardi 25 août. Au centre de leurs discussions, il y avait la question de la lutte contre l’insécurité dans la ville de Cotonou. Les lieux de dépravation, la criminalité et les trafics de toutes sortes ont aussi été abordés.

Le maire Léhady Soglo a saisi l’occasion pour rassurer le ministre en charge de l’Intérieur, que tout sera mis en œuvre pour que Cotonou soit en paix et sécurisé. Sa municipalité, a-t-il poursuivi, souhaite entretenir une collaboration de grande qualité avec le ministère et la Police nationale, au bénéfice des populations de la ville. Avec ses interlocuteurs, a indiqué le maire, le principe de se retrouver périodiquement pour faire face aux responsabilités qui sont les leurs en matière d’assainissement, d’inondation, de lutte contre la drogue et la pollution sonore, a également été retenu.
Le ministre Placide Azandé a loué l’engagement qu’il a pris de mieux s’appliquer que par le passé, en ce qui concerne la gestion desdites questions par sa municipalité. Il a rappelé que le plus important pour lui était que les problèmes de sécurité qui se posent à la ville puissent trouver une solution d’accord partie. Le ministre garde l’espoir que la municipalité respectera ses engagements. «Dès lors que ces rencontres périodiques sont prévues, j’espère qu’il n’y aura pas de dérapages. La paix sera sauvegardée à tout prix à Cotonou et que les textes seront respectés en ce qui concerne la sécurité», a indiqué Placide Azandé. «Comme il y a désormais ce rapprochement, je pense qu’il y aura plus de fluidité au niveau des informations entre le ministère et la mairie de Cotonou», a poursuivi le ministre.

LIRE AUSSI:  Lutte contre le terrorisme dans l’espace Cedeao: Des chefs de services de renseignements en conclave