Lutte contre l’insécurité: Un véhicule 4×4 volé retrouvé et présenté à la presse

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Lutte contre l’insécurité: Un véhicule 4×4 volé retrouvé et présenté à la presse


Le véhicule 4×4 Toyota Hilux immatriculé BB 6232 RB volé le jeudi dernier au quartier Zopah dans la commune d’Abomey-Calavi, a été intercepté par les forces de sécurité. Il a été présenté à la presse, samedi 16 septembre dernier à Bohicon.

LIRE AUSSI:  Forum surla coopération sino-africaine:Le message du président Talon attendu ce jour à Pékin

C’est sur la cour du Groupement centre de la gendarmerie à Abomey que le chef d’escadron Abdoul-Hazizou Bah L’Imam, commandant par intérim du groupement, a procédé à la présentation du véhicule volé et intercepté grâce à l’exploit des forces de sécurité à Kilibo. Il était entouré d’autres responsables de sécurité dont le commissaire Louis Tokpanou, directeur central de la sécurité publique.
Selon le récit des faits, c’est après une folle course poursuite dès l’annonce du braquage que le véhicule a été repris. Les forces de sécurité ont fini par mettre le grappin, vendredi dernier à Kilibo dans la commune de Ouèssè, sur un des malfrats et la 4×4 Toyota Hilux, immatriculé BB 6232 RB, arraché jeudi dernier à son propriétaire à Abomey-Calavi. Une chasse menée en cohésion entre la police et la gendarmerie qui a permis de repérer le véhicule volé en direction du nord-Bénin.
Selon le chef d’escadron Abdoul-Hazizou Bah L’Imam, « C’est après des échanges de coups de feu que les malfrats ont compris qu’il faut abandonner le véhicule et prendre la fuite. Une fuite qui n’a pas réussi à tous parce que l’un d’eux a été pris et les enquêtes se poursuivent pour mettre la main sur le reste de la bande ».
Notons tout de même que le véhicule volé serait équipé du système géo-localisation GPS mais, c’est bien après que les malfrats s’en sont rendus compte et l’ont rapidement dysfonctionné et procédé aussi au changement de l’immatriculation par une fausse plaque togolaise pour désorienter les Forces de l’ordre. Mais, c’était trop tard. Les Forces de sécurité déjà en avance sur eux ont finalement réussi à leur reprendre le véhicule.
Le présumé malfrat arrêté n’a pas été présenté à la presse lors de cette sortie encore moins son identité ; certainement pour raison d’enquête?

LIRE AUSSI:  La Sg de l'Oif au contact des femmes entrepreneures