Lutte contre la Covid-19 à Parakou: Des doses de vaccin injectées aux premiers sujets

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Actualités, Santé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Lutte contre la Covid-19 à Parakou: Des doses de vaccin injectées aux premiers sujets


Dans le Borgou, la vaccination contre le coronavirus a démarré, samedi 3 avril dernier à Parakou. Les premiers sujets ont reçu leur dose de vaccin au Centre hospitalier et universitaire départemental (CHUD) du Borgou-Alibori. C’est sous la supervision du directeur départemental de la Santé du Borgou.

LIRE AUSSI:  Célestin Tognon, chef service de la Surveillance alimentaire et nutritionnelle à la Dana: « L'iode, un micronutriment essentiel à chaque cellule »

La ville de Parakou n’est pas restée en marge de la vaccination contre le Covid-19 lancée, il y a quelques jours, par le gouvernement. Ses populations ont commencé par se faire administrer les premières doses du vaccin, depuis le samedi 3 avril dernier.

Le docteur Pierre Paul Adjofoguè, chef du service de stomatologie du CHUD Borgou-Alibori, le médecin coordonnateur de la zone sanitaire Parakou-N’Dali, Akim Gouda sont les premières personnes à avoir reçu la dose. Après avoir été mis sous observation pendant au moins 15 mn, ils ont rassuré que cette vaccination a été lancée pour protéger les populations, renforcer leur immunité et les empêcher d’être beaucoup plus exposées. Ils ont, toutefois, prévenu que la vaccination ne remplace pas les mesures barrières.

Par rapport aux cibles concernées, le directeur départemental de la Santé du Borgou, le médecin colonel Ibrahim Mama Cissé, informe qu’il s’agit du personnel de santé, des personnes âgées de plus de 60 ans et celles qui ont des facteurs de comorbidité telles que le diabète, l’asthme, la drépanocytose, l’hypertension artérielle, les maladies cardiovasculaires, les maladies rénales, toutes les maladies pouvant les fragiliser, puis diminuer leur immunité. « Ce sont les trois couches prioritaires au démarrage. L’opération s’étendra aux autres au fur et à mesure », a-t-il insisté. « Nous avons deux types de vaccins. Il y a le vaccin britannique-suédois Astra-Zeneca qui se fait en deux doses, à 8 semaines d’intervalle et le vaccin chinois, Sinovac, également en deux doses, mais à 4 semaines d’intervalle », a précisé le médecin colonel. « Avant la deuxième dose, tout individu qui sent des malaises ou des effets secondaires doit revenir sur le lieu de vaccination pour se faire prendre en charge », poursuit-il.

LIRE AUSSI:  Lutte contre la corruption et la Covid-19: Les pouvoirs publics appelés à plus de transparence

Les personnes concernées ont, par ailleurs, été invitées à sortir massivement pour se faire vacciner. Il en va de la lutte contre la pandémie du coronavirus qui continue de mettre à l’épreuve les pays du monde entier.