Lutte contre la cybercriminalité: Neuf individus suspects encore arrêtés à Sèmè-Podji

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Lutte contre la cybercriminalité: Neuf individus suspects encore arrêtés à Sèmè-Podji

Police Republicaine

Neuf présumés cybercriminels ont été interpellés à Sèmè-Podji dans la journée du mardi 17 août dernier, par les éléments de la Police républicaine. Cette dernière prise porte à 28, le nombre de suspects arrêtés pour cybercriminalité, en moins d’une semaine, dans cette seule commune du département de l’Ouémé.

LIRE AUSSI:  Loterie nationale du Bénin: Le Pari mutuel urbain fait des heureux gagnants

La commune de Sèmè-Podji est-elle devenue le refuge des cybercriminels ? La question taraude les esprits car il ne se passe plus de semaine où la Police républicaine ne mette la main sur des individus suspects. Une bande de neuf présumés cybercriminels vient de tomber dans la nasse des forces de l’ordre du commissariat de Sèmè-Podji. Elle a été interpellée, mardi 17 août dernier. De sources policières, tout est parti de l’arrestation de deux individus suspects pour cybercriminalité. La Police a retrouvé sur eux huit ordinateurs portatifs de diverses marques et deux téléphones portables Android d’origine douteuse. L’opération a été menée sur renseignement des forces de l’ordre. Des premiers éléments de preuve recueillis, il ressort que ces individus interpellés partaient pour rejoindre un groupe de cybercriminels dans une maison sise au quartier Agongo. L’enquête a conduit à l’arrestation de sept autres individus suspects dans la maison indiquée. La perquisition des lieux a permis aux policiers enquêteurs de saisir 15 autres ordinateurs portatifs de diverses marques avec leurs accessoires et 16 téléphones portables aux contenus compromettants. Des boulettes de chanvre indien et des numéraires évalués à 65 mille Nairas, monnaie nigériane, et autres objets ont été retrouvés sur les suspects. Le commissariat de police de l’arrondissement de Sèmè-Podji poursuit les investigations afin de recouper d’autres éléments de preuve contre les neuf individus actuellement en garde à vue dans ses locaux. Ce n’est qu’après cela qu’ils seront présentés au Procureur spécial près la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet), Mario Mètonou qui décidera de leur sort et de la suite de la procédure.

LIRE AUSSI:  Examen du BEPC 2018: Le préfet Joachim Apithy espère de bons résultats dans l’Ouémé

Le cas Sèmè-Podji
Avant le dernier ratissage, la Police avait interpellé 19 individus présumés cybercriminels, toujours à Sèmè-Podji. Les arrestations ont été opérées, mercredi 11 août dernier, dans deux différents arrondissements de la commune. La première intervention a eu lieu au niveau du commissariat d’arrondissement d’Agblangandan qui a mis la main sur six suspects en flagrant délit des activités de cybercriminalité. Ils ont été interpellés dans une maison au quartier Agblangandan sur renseignement de la Police. La perquisition de leur domicile a permis de saisir 13 ordinateurs portables, 10 téléphones dont huit Androïd et deux à touches, trois modems Wifi, sept cartes bancaires, 14 plaquettes Sim de différents réseaux et autres accessoires. La seconde opération a été menée, dans la même journée du mercredi 11 août dernier, cette fois-ci, par les éléments du commissariat de l’arrondissement de Tohoué, toujours à Sèmè-Podji. Elle a conduit à l’arrestation au quartier Glogbo de 13 présumés cybercriminels. La Police a découvert dans leur chambre neuf ordinateurs portatifs, 17 téléphones portables dont 11 Android et six à touches; deux modems Wifi; neuf cartes bancaires et un montant de 26 mille Naïras puis 11 250 F Cfa. Ce qui fait au total, 28 arrestations dans la seule commune de Sèmè-Podji en moins d’une semaine pour l’infraction de cybercriminalité. De toutes les façons, ces différentes prises témoignent de la détermination de la Police républicaine à traquer jusque dans leurs derniers retranchement les cybercriminels, à moins qu’ils changent d’activités.

LIRE AUSSI:  Remise de lettres d’admission et de billets d’avion: 38 boursiers en route pour des études en Chine