Lutte contre la malnutrition des enfants dans les communes: Le Can et l’Ancb signent un contrat de partenariat

Par Bruno SEWADE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Lutte contre la malnutrition des enfants dans les communes: Le Can et l’Ancb signent un contrat de partenariat


Lutte contre la malnutrition des enfants dans les communes

Le Conseil national de l’alimentation et de la nutrition et l’Association nationale des communes du Bénin entendent mutualiser leurs efforts afin de mieux lutter contre la malnutrition des enfants. A cet effet, ils ont signé un contrat de partenariat dans le cadre de la prise en compte de la nutrition dans les planifications locales et le Projet multisectoriel de l’alimentation, de la santé et de la nutrition. C’était, ce jeudi 22 février, à Cotonou.

LIRE AUSSI:  Forces Armées béninoises : Un recrutement de 500 militaires lancé

La lutte contre la malnutrition dans les communes ne sera plus un combat isolé du Conseil national de l’alimentation et de la nutrition (Can). Il existe désormais un cadre légal de partenariat avec l’Association nationale des communes du Bénin (Ancb) pour mener des actions complémentaires, afin de sauver les enfants de ce fléau. Le contrat de partenariat qui lie les deux organisations a été signé hier par le secrétaire permanent du Can, Roch L. Mongbo, et le président de l’Ancb, Luc Atrokpo. 

A la signature du contrat, le président de l’Ancb a rappelé que l’un des domaines prioritaires retenus par le Bénin pour la coopération avec la Banque mondiale est la lutte contre la malnutrition. Si l’Ancb se réjouit de participer depuis quelques années à la synergie mise en place au plan national pour réduire les effets de la malnutrition dans les communes, explique-t-il, c’est au regard des conséquences de ce fléau sur le capital humain et sur l’économie nationale.
Après les expériences qui ont permis à la faîtière des communes d’accompagner les acteurs dans cette lutte, Luc Atrokpo se réjouit également de la contractualisation du processus avec le Can. Car, le contrat signé permettra, selon lui, de mettre à la disposition des communes des moyens nécessaires à l’accomplissement de leur mission dans le cadre de la mise en œuvre du Projet multisectoriel de l’alimentation, de la santé et de la nutrition. Un autre projet financé par la Banque mondiale. Il a rappelé les responsabilités de l’Ancb telles que décrites dans le manuel d’exécution du projet.

LIRE AUSSI:  Pour contrer le chômage et le sous-emploi des jeunes :Le réseau pour la reconversion et la réinsertion désormais opérationnel

Les engagements de l’Ancb

L’Ancb, selon son président, aidera le secrétariat permanent du Can (Sp-Can) à encourager les communes à s’engager dans la mise en œuvre du Plan stratégique de développement de l’alimentation et de la nutrition. L’Ancb prend la responsabilité d’encadrer les communes afin qu’elles consolident leur engagement dans la nutrition, à travers l’intégration de cette thématique dans les plans de développement communaux. Aussi, contribuera-t-elle à l’élaboration d’un mécanisme de suivi pour les communes et d’aide du Sp-Can dans la mise en œuvre du plaidoyer stratégique au profit de la nutrition.
Très fier de la signature de ce contrat, le secrétaire permanent du Can, Roch L. Mongbo, a souligné que le jeudi 22 février 2018 est pour eux un jour de bonheur. Car, ce contrat, selon lui, a été longtemps attendu.
Le Sp-Can perçoit cette signature sous une double mission. L’Ancb en tant qu’association pour le développement des communes, a une mission qui converge vers celle du Can.
Roch L. Mongbo estime que la signature du contrat est un événement qui est le fruit d’une longue histoire. Dans la mesure où depuis 2007, les élus locaux ont été aussi aux côtés d’autres acteurs pour d’autres actions dans le cadre du développement. Et comme responsables du développement local, les communes sont les portes d’entrée de toute action tendant vers le développement, estime-t-il. Il se dit heureux d’entendre les engagements qui ont été pris par le président de l’Ancb au nom de ses pairs.
Au-delà de ces engagements, le Sp-Can a souligné l’autres éléments pour mieux impliquer les communes. Notamment mettre en compétition les communes à partir du Tableau de bord avec la définition de certains indicateurs.