Lutte contre la propagation du Covid-19 au Bénin: Le cordon sanitaire élargi et prorogé jusqu’au 27 avril

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Lutte contre la propagation du Covid-19 au Bénin: Le cordon sanitaire élargi et prorogé jusqu’au 27 avril


En dehors de la ville de Cotonou, les localités d’Abomey-Calavi, Ouidah, Allada, Kpomassè, Tori-Bossito, Toffo, Zè, Sèmè-Podji, Porto-Novo, Sô-ava, Aguégués,  Akpro-Missérété et Adjarra ainsi que l’arrondissement de Atchoukpa dans la commune de Avrankou sont désormais concernées par le cordon sanitaire mis en place pour contrer la propagation du coronavirus. Ce cordon sanitaire est aussi prorogé jusqu’au lundi 27 avril, informe le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique à travers un communiqué de presse.

Cette mesure n’est pas synonyme d’interdiction de circulation. Les populations ont la possibilité de circuler à l’intérieur du cordon, d’une ville à l’autre, tout en respectant les mesures prescrites. Personne ne peut aller au-delà de ces villes, à moins d’une dérogation des préfets des départements. Dans l’ensemble de ces communes, il est aussi interdit la circulation des bus et minibus de transport en commun de personnes. Il est aussi fait obligation aux taxis-motos de transporter plus d’une personne à la fois.

LIRE AUSSI:  Projet de la boucle ferroviaire :La gare centrale de Benirail inaugurée

Les moyens de paiement électroniques sont fortement recommandés et il est aussi retenu la fermeture des bars, discothèques, et autres lieux de réjouissances au cours de la période avec obligation de respecter une distance d’un mètre au minimum entre usagers de restaurants et maquis. Il est imposé aux employeurs, sur les lieux de travail, d’installer le dispositif de lavage des mains et de faire respecter la distance d’un mètre minimum entre personnes, de même que la limitation du nombre de passagers à bord des taxis et embarcations à trois au maximum. Autre exigence, la prescription aux usagers des espaces marchands (boutiques, magasins, supermarchés, marchés ordinaires et autres) d’observer la distance d’au moins un mètre entre personnes.