Lutte contre le Covid-19: Ce qu’il faut comprendre du cordon sanitaire autour de huit communes

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Non classé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Lutte contre le Covid-19: Ce qu’il faut comprendre du cordon sanitaire autour de huit communes

professeur benjamin hounkpatin

On sait désormais un peu plus sur le cordon sanitaire autour des villes de Cotonou, Abomey-Calavi, Allada, Ouidah, Tori, Zè, Sèmè-Podji, Porto-Novo, Akpro-Missérété et Adjarra qui démarre dès lundi 30 mars prochain. Le ministre de la Sécurité publique en a donné des détails dans un communiqué de presse.

LIRE AUSSI:  Montée progressive des eaux au Bénin: Vigilance aux voisinages des bassins !

Dans le cadre de la mise en œuvre des mesures prises en riposte à la pandémie du Coronavirus (Covid-19), il est établi un cordon sanitaire autour des communes les plus exposées à cette pandémie que sont Cotonou, Abomey-Calavi, Allada, Ouidah, Tori, Zè, Sèmè-Podji, Porto-Novo, Akpro-Missérété et Adjarra. Ce cordon impose aux populations des règles strictes à respecter.

Pour compter du lundi 30 mars prochain et ce jusqu’au au dimanche 12 avril prochain, le gouvernement impose une interdiction d’entrée et de sortie de l’espace du cordon sanitaire sauf dérogation des préfets de même qu’une interdiction de regroupement de plus de dix personnes en tous lieux à l’exception des espaces marchands, avec obligation de respecter une distance d’un mètre minimum entre personnes.

Il est aussi interdit la circulation des bus et minibus de transport en commun de personnes. Il est aussi fait obligation aux taxis-motos de transporter plus d’une personne à la fois. La fermeture des bars, discothèques, et autres lieux de réjouissance sera de mise au cours de la période avec obligation de respecter une distance d’un mètre au minimum entre usagers de restaurants et maquis.

LIRE AUSSI:  Perspectives de l’économie nationale: Une reprise de la croissance à 6 % en 2021

Il est imposé aux employeurs, sur les lieux de travail, d’installer le dispositif de lavage des mains et de faire respecter la distance d’un mètre minimum entre personnes, de même que la limitation du nombre de passagers à bord des taxis et embarcations à trois au maximum. Autre exigence, la prescription aux usagers des espaces marchands (boutiques, magasins, supermarchés, marchés ordinaires et autres) d’observer la distance d’au moins un mètre entre personnes.

Toutefois, sont autorisées les cérémonies d’inhumation dans la stricte intimité familiale et ne regroupant pas plus de dix personnes et respectant la distance d’un mètre minimum entre elles et la circulation des véhicules de transport de marchandises. Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique par ailleurs demande également aux populations de réduire leurs déplacements au minimum nécessaire.