Lutte contre le paludisme: Des poches de sang pour sauver des enfants de Ladji

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Santé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Lutte contre le paludisme: Des poches de sang pour sauver des enfants de Ladji

Don de sang, dans le cadre de la journée mondial du paludisme

L’Organisation non gouvernementale ‘’La vie nouvelle’’ a organisé une campagne de collecte de poches de sang pour lutter contre le paludisme dans sa forme anémique au profit des enfants vulnérables. L’activité s’est tenue, vendredi 30 avril au quartier Ladji dans le sixième arrondissement de Cotonou, et a mobilisé un parterre de personnalités parmi lesquelles, la coordonnatrice du Programme national de lutte contre le paludisme…

LIRE AUSSI:  Don de sang: Le geste du groupe PEFACO/Lydia Ludic pour sauver des vies

Plusieurs poches de sang collectées au profit de l’Agence nationale de transfusion sanguine pour lutter contre l’anémie des enfants vulnérables, vendredi 30 avril, au quartier Ladji au siège de la Clinique Vie nouvelle.

Initiative de l’Organisation non gouvernementale ‘’La vie nouvelle’’ pour sauver les enfants du paludisme grave dans sa forme anémique, cette campagne a mobilisé un parterre de personnalités et des populations sensibilisées à la cause de l’Agence nationale de transfusion sanguine, où les banques de sang manquent de ce liquide précieux pour la vie.

Plusieurs partenaires dont Humani Cher, Un espoir pour Ladji, Espoir pour un enfant… se sont également mobilisés pour soutenir cet événement qui s’inscrit dans le cadre de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme célébrée le 25 avril dernier sous le thème « Zéro paludisme, tirer un trait sur le paludisme».

Selon le président de l’Ong, le docteur Théophile Hounhouèdo, au Bénin, la prévalence du paludisme et le taux de mortalité lié à cette endémie restent très élevés surtout chez les cibles d’Abuja à savoir les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes. Toutes les deux minutes, un enfant meurt du paludisme qui, dans sa forme anémique, est l’une des principales causes de la mortalité infantile.

LIRE AUSSI:  Lutte contre le paludisme: Réduire le taux de mortalité fœto-maternelle

C’est pourquoi, l’Ong en partenariat avec l’Agence nationale de transfusion sanguine profite de cette journée pour organiser la campagne de collecte de poches de sang au profit de la Banque de sang de Cotonou au niveau de la clinique ‘’La Vie nouvelle’’ au quartier Ladji, dans le sixième arrondissement de Cotonou. I

l a confié que ce qui se passe dans cette zone, surtout en temps de pluie, nécessite des actions fortes pour sauver les enfants. Dr Théophile Hounhouèdo a présenté la situation désastreuse des enfants à cause du paludisme à Ladji, pour laquelle le don de sang est nécessaire pour les sauver.

N’ayant pas forcément voulu naître dans ce quartier, ils s’y sont retrouvés du fait des circonstances de la vie, d’après Aurore Ogouyèmi Hounto, coordonnatrice du Programme national de lutte contre le paludisme (Pnlp).
Les probables donneurs sont invités par ces spécialistes, à faire le geste utile.

Donner de son sang, c’est sauver des vies et ce geste n’a aucun risque, ont-ils soutenu pour rassurer les populations. « Par ce geste de don de sang, nous n’avons pas idée de combien d’enfants nous allons sauver.

LIRE AUSSI:  Tuberculose: 3908 cas incidents notifiés en 2020

C’est pourquoi, nous devons soutenir l’Ong pour collecter plusieurs poches de sang dans nos banques de sang», a exhorté la coordonnatrice du Pnlp. Elle souhaite que les banques de sang disposent de beaucoup de poches de sang afin que la période de pluie qui s’annonce soit traversée avec beaucoup de sérénité.

Des invités à cette campagne ont souligné le bien-fondé de l’opération. Pour le lieutenant Tonouéwa Gbessemehlin, représentant le chef d’État-major des forces navales, Ladji est un environnement où les moustiques dominent. Il conseille de sensibiliser les mamans à donner de leur sang pour aider les autorités sanitaires.