Lutte contre le tabagisme au Bénin et dans le monde: De grandes avancées enregistrées

Par Désiré GBODOUGBE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Lutte contre le tabagisme au Bénin et dans le monde: De grandes avancées enregistrées


Les efforts déployés pour réduire la consommation du tabac ne sont pas vains. En témoignent les progrès significatifs enregistrés, ces dix dernières années, publiés par l’Organisation mondiale de la Santé (Oms) dans son rapport sur l’épidémie mondiale du tabagisme en 2017. 

Au cours des dix années écoulées, note ce rapport, depuis le lancement de Mpower et le début du suivi de son application, un grand chemin a été parcouru pour adopter de solides politiques de lutte antitabac dans toutes les régions du monde et parmi des pays situés à tous les niveaux de revenu. Ces avancées obtenues en relativement peu de temps, précise le rapport, sont remarquables. « Près des deux tiers de la population mondiale, soit 4,7 milliards de personnes sont désormais protégés par au moins une mesure de lutte antitabac conforme aux meilleures pratiques, soit 3,6 milliards de personnes de plus qu’il y a seulement 10 ans », indique le rapport.
A l’instar des pays dans le monde, le Bénin dispose d’une politique de lutte contre l’usage du tabac et ses dérivés à travers la loi n° 2017-27 du 18 décembre 2017. Cette loi relative à la production, au conditionnement, à l’étiquetage, à la vente et à l’usage du tabac,de ses dérivés et assimilés en République du Bénin a été adoptée par l’Assemblée nationale le 14 septembre 2017, puis promulguée par l’Exécutif depuis le 18 décembre 2017. Cet outil juridique constitue une grande avancée quand on sait qu’à défaut aucune lutte ne peut être menée avec efficacité. Certainement que cette épidémie sera considérablement réduite au Bénin avec une application rigoureuse de cette nouvelle loi.
L’adoption de mesures hardies a permis d’enregistrer des baisses de la consommation de tabac qui ont sauvé des millions de vies et permis d’économiser des centaines de milliards de dollars. Il y a aussi un formidable potentiel pour faire de plus grandes avancées encore.
Avec la mesure Mpower, détaille ce rapport, six pays ont récemment adopté une législation interdisant totalement de fumer dans tous les espaces publics intérieurs et tous les lieux de travail.
Quant à l’Arabie Saoudite, elle a introduit la possibilité de créer des salles spéciales pour les fumeurs dans les débits de boissons et les établissements de restauration.
Six autres pays se sont conformés aux meilleures pratiques grâce à leur service d’aide au sevrage. De même, sept pays à revenu faible ou intermédiaire pour la plupart ont instauré l’interdiction totale de toutes les formes de publicité en faveur du tabac, de promotion et de parrainage, y compris sur le lieu de vente.
En outre, trois pays ont relevé les taxes sur le tabac de sorte qu’elles représentent au moins 75 % du prix de détail.
Le rapport de l’Oms souligne tout de même que si des progrès réguliers ont été accomplis dans la mise en œuvre de politiques complètes de lutte antitabac, ils n’ont pas été suffisants pour enrayer l’épidémie mondiale de tabagisme. Même si la consommation de tabac a baissé dans certains pays et régions, la croissance de la population fait que le nombre absolu de consommateurs de tabac ne décroît pas encore, complète-t-il.
Aussi importe-t-il de rappeler les six mesures du programme de lutte antitabac Mpower établi en 2008 qui ont permis d’arriver à ces résultats. Elles consistent à surveiller la consommation de tabac et les politiques de prévention, a protéger la population contre la fumée du tabac, à offrir une aide à ceux qui veulent renoncer au tabac, à mettre en garde contre les dangers du tabagisme, à faire respecter l’interdiction de la publicité en faveur du tabac, de la promotion et du parrainage, et à augmenter les taxes sur le tabac.

LIRE AUSSI:  Vaccination contre la Covid-19 dans le Borgou: « Le nombre de ceux qui se vaccinent est croissant... »