Lutte contre le terrorisme dans l’espace Uemoa: Les propositions du président Patrice Talon

Par Paul AMOUSSOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Lutte contre le terrorisme dans l’espace Uemoa: Les propositions du président Patrice Talon


Présent à la réunion sur le financement des actions de sécurité et de lutte contre le terrorisme dans l’espace Uemoa, qui s’est ouverte à Dakar ce jour, le président Patrice Talon, dans le discours qu’il a fait en ouverture, porte une force de propositions pour l’efficience de cette lutte.  

LIRE AUSSI:  Première délibération du Bepc 2016 : Résultats inquiétants de 16% contre 30,42% en 2015

Les dirigeants de la sous-région Ouest-africaine sont réunis à Dakar au Sénégal. Avec pour cahier de charges d’opérationnaliser les décisions du dernier Sommet des chefs d’Etat de l’Uemoa tenu en marge de la Conférence extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de la Cedeao consacrée à la même thématique. Le chef de l’Etat béninois n’est pas du reste.  

 Dans son discours, en ouverture de ladite réunion, il a relevé qu’« Au-delà du problème de la radicalisation, ces questions sont parfois exacerbées par les contestations politiques ou les soulèvements sociaux qui dressent le lit au terrorisme ». Aussi, selon Patrice Talon, « La prise en charge du phénomène nécessite des moyens financiers importants et une réponse coordonnée qui vont au-delà des politiques isolées de nos Etats ». 

Pragmatique, le président Talon a indiqué à l’assise que « Conformément à la mission qui nous a été confiée, je voudrais vous suggérer, qu’après la cérémonie d’ouverture, et pour des raisons d’efficacité, les travaux s’effectuent au sein de deux groupes :   le premier groupe, constitué des ministres en charge des Finances et des responsables d’institutions, sera chargé de définir les modalités de mobilisation, de gestion et de gouvernance de ces fonds ;  le deuxième groupe, composé des chefs d’état-major généraux des Armées, formulera des propositions relatives au cadre d’échanges, de coordination des stratégies sécuritaires et d’opérationnalisation des actions à mener en lien étroit avec les différentes initiatives en cours dans ce domaine », dit-il en substance. Une proposition qui indique, on ne peut plus clairement, le cap à adopter pour venir à bout de l’insécurité et du terrorisme dans la sous-région.  

LIRE AUSSI:  Reddition de comptes du chef de l’Etat à Cotonou: Les grandes réalisations du quinquennat revisitées