Lutte contre le terrorisme Patrice Talon et ses pairs définissent de nouvelles stratégies

Par Joel TOKPONOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Lutte contre le terrorisme Patrice Talon et ses pairs définissent de nouvelles stratégies


Le président Patrice Talon a pris part, mardi dernier, à une conférence internationale autour de l’Initiative d’Accra qui s’est tenue dans la ville éponyme. Au terme des échanges, des décisions ont été prises et des recommandations faites pour vaincre le péril terroriste et son expansion dans la sous-région.

LIRE AUSSI:  Etude du projet de lois de finances 2021 au Parlement: 9,7 milliards FCfa pour le Numérique et la Digitalisation

Il est plus qu’urgent d’agir pour endiguer la propagation des violences terroristes dans la sous-région ouest-africaine. Patrice Talon et les autres chefs d’Etat et de gouvernement de l’Initiative d’Accra en sont conscients. Ils se sont retrouvés à cet effet, mardi dernier, à Accra au Ghana. Cette conférence internationale spécialement élargie à l’Union européenne, à la Grande-
Bretagne, a enregistré la présence du Nigeria comme observateur. Il s’agissait pour les leaders présents à ce sommet de mutualiser les stratégies pour venir à bout des violences djihadistes ayant cours dans les pays du Sahel et en progression vers les côtes du golfe de Guinée.
Au terme des échanges, les participants ont réaffirmé leur engagement à mobiliser les ressources endogènes nécessaires pour opérationnaliser dans un délai d’un mois la Force multinationale conjointe de l’Initiative d’Accra (Fmc-Ia). Dans cet élan, ils peuvent compter sur le
Nigeria qui se porte volontaire pour désigner certains de ses ressortissants pour la mise en place de cette force.
Pour le chef d’Etat béninois, le principal défi auquel est confrontée la coalition reste le financement de la lutte contre le terrorisme sur ressources propres. Il s’impose donc d’y trouver une solution pour mieux atteindre les objectifs fixés. Bien évidemment, cette suggestion de Patrice Talon a été favorablement accueillie par ses pairs. Il a été aussi recommandé que, sous le couvert de cette initiative, des actions concrètes soient menées, y compris la levée de fonds, pour apporter un soutien aux Etats durement affectés par le terrorisme. De ce fait, les pays partenaires et organisations présents aux assises ont fait des propositions.
L’Initiative d’Accra a été lancée en septembre 2017 par le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Togo. Elle est un mécanisme de sécurité coopératif et collaboratif qui repose sur trois piliers : le partage d’informations et de renseignements, la formation du personnel de sécurité et de renseignement et la conduite d’opérations militaires conjointes transfrontalières. A travers ce creuset, les pays de la sous-région unissent leurs forces et moyens pour éradiquer aussi bien le terrorisme que tous les actes d’insécurité similaires, notamment la piraterie maritime, la criminalité transfrontalière et la prolifération des armes de tous genres.
Fortement engagé sur le front de la lutte contre le terrorisme, le Bénin parvient à le contenir à ses frontières, malgré les assauts des terroristes. Un important arsenal militaire est déployé sur ce front avec des équipements adéquats pour protéger les populations.
Profitant de cette occasion,
Patrice Talon a ouvert des parenthèses diplomatiques. Il a eu des entretiens avec le président du Conseil européen, Charles Michel, et le ministre anglais de la Défense, James Stephen Heappey?

LIRE AUSSI:  Risque d’expansion de l’extrémisme violent en Afrique de l’Ouest: Les mesures de l’Abegief pour éviter les attaques au Bénin