Lutte contre les médicaments et produits illicites anti-Covid-19: Le Bénin 13e au plan mondial

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Lutte contre les médicaments et produits illicites anti-Covid-19: Le Bénin 13e au plan mondial


A travers les prouesses de son administration douanière, le Bénin est 13e sur 99 pays en matière de lutte contre les faux médicaments et autres produits, équipements ainsi que matériels médicaux illicites notamment contre le Covid-19. La douane béninoise s’est révélée au terme de l’opération « Stop », initiée par l’Organisation mondiale des douanes (Omd), dont les résultats ont été présentés, ce mardi 6 octobre, lors d’une conférence en ligne.

LIRE AUSSI:  Les experts du Fonds monétaire international au terme de leur mission: « Le potentiel de croissance du Bénin à moyen terme est très élevé »

La douane béninoise se positionne parmi les meilleures au plan mondial en matière de lutte contre le trafic de médicaments et d’équipements médicaux, notamment ceux utilisés dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19. Sur 99 administrations douanières membres de l’Omd et son réseau de Bureaux régionaux de liaison chargés du renseignement (Brlr) mis en alerte face à la recrudescence de ces produits en cette période de pandémie, l’administration douanière béninoise se hisse à la 13e place.
En effet, l’Organisation mondiale des douanes (Omd) et ses membres ont mené avec succès, du 11 mai au 12 juillet 2020, une opération d’urgence mondiale contre le trafic de produits médicaux utilisés dans la lutte anti-Covid-19. A travers cette opération dénommée « Stop », les services douaniers du monde ont procédé simultanément à des inspections ciblées des envois sur la base de la liste de contrôle des marchandises liées au Covid-19 élaborée par l’Omd. Au bout du rouleau, 1 683 interceptions ont été effectuées, soit plus de 300 millions d’unités de médicaments, plus de 47 millions d’unités d’équipements médicaux (masques, gants, kits de test de Covid-19, thermomètres, blouses) et quelque 2,8 millions de litres de gel hydroalcoolique. C’est à l’issue de cette vaste opération que les pays participants ont été évalués, et l’administration douanière béninoise est classée 13e sur 99 du monde.

LIRE AUSSI:  Mission d’observation de l’Union Africaine sur les élections du 26 avril :Malgré les dysfonctionnements, le scrutin a été globalement transparent

Couronnement

Si la douane béninoise a pu exceller, c’est grâce au dispositif de lutte contre les faux médicaments mis en place en 2017 sous l’impulsion du chef de l’Etat, Patrice Talon. Un dispositif supervisé par le ministre de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni et le directeur général des Douanes, Charles Sacca Boco. A l’époque, les autorités béninoises s’étaient attaquées de façon simultanée et coordonnée aux sites de vente de faux médicaments dans le pays. Plusieurs tonnes de médicaments illicites ont été confisquées en son temps, et plusieurs dizaines de personnes arrêtées puis jugées. A ce jour, douaniers et policiers continuent les actions de veille et de répression sur le terrain. L’expérience capitalisée par la douane béninoise à travers cette lutte a, sans doute, contribué à ses prouesses au plan mondial. Autrement dit, le dispositif de lutte installé par le gouvernement a payé tant au plan national qu’à l’international.
La bonne prestation de l’administration douanière béninoise au terme de l’opération « Stop» constitue, en conséquence, un couronnement des efforts du régime Talon et des disciples de Saint Mathieu dans la lutte contre les faux médicaments.

LIRE AUSSI:  Commission budgetaire de l'assemblée Nationale:4,9 milliards F Cfa pour les affaires sociales et la microfinance