Lycée militaire de jeunes filles Gl Mathieu Kérékou: Des places d’honneur décrochées au Bac et au Bepc

Par Fulbert Adjimehossou,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Lycée militaire de jeunes filles Gl Mathieu Kérékou: Des places d’honneur décrochées au Bac et au Bepc

Lycee des jeunes filles Nati


Une fois encore, les enfants de troupe ont tenu haut le flambeau. Au terme des examens de fin d’année 2021, ceux du lycée de jeunes filles Général Mathieu Kérékou ont entretenu la flamme de l’excellence en se classant parmi les meilleurs admis aux examens. Pour preuve, les 45 candidates présentées au Baccalauréat ont toutes décroché leur premier diplôme universitaire avec, cerise sur le gâteau, de bonnes mentions. Elles sont 11 à avoir la mention « Très bien ». 22 se sont démarquées avec la mention « bien » et 12 finissent le secondaire avec la mention « assez bien ». Mieux, l’enfant de troupe Gaga Crystal Yassindé Elom de la série C occupe la deuxième place au plan national avec une moyenne de 18, 31.
Au Bepc, les candidates pensionnaires du lycée de jeunes filles Gl Mathieu Kérékou n’ont pas déjoué les pronostics. Elles ont fini la course en tête de peloton, avec de très belles performances : 39 candidates, 39 réussites. Dans l’Atacora, l’école compte 28 de ses pensionnaires parmi les 100 premiers. 9 d’entre elles figurent dans le top 10 avec des moyennes qui varient entre 18,89 et 18,17 sur 20.
Ce lycée militaire détient fièrement la plus forte moyenne nationale au Bepc par le biais de Houngbédji Goodness B. Elle totalise une moyenne de 18,89. Cette performance permet ainsi au Lycée de détenir pour la 2e année consécutive le record national au Bepc. Aussi, avec 10 de ses pensionnaires parmi les 100 premiers du Bepc 2021, cette école militaire reste le seul établissement ayant autant de récipiendaires pour les 100 en tête du classement.
Du côté du prytanée militaire de Bembèrèkè, les jeunes garçons ont réalisé eux aussi de belles performances aux examens de fin d’année. Rien d’étonnant quand on sait la rigueur et les valeurs qui caractérisent ces centres de formation. C’est le fruit de l’investissement des enfants de troupe, mais aussi du personnel d’encadrement et de l’état-major général des forces armées béninoises sous la férule du contre-amiral Patrick Jean-Baptiste Aho. Un suivi après le Bac, avec des bourses de formation pour des études universitaires serait le bienvenu. Ils seront sans doute de « petits génies » et feront de belles carrières au service de la Nation. Le bonus d’encouragement pourrait venir du président de la République.

LIRE AUSSI:  Inauguration de la nouvelle gendarmerie de Djakotomey :De meilleures conditions de travail pour les agents