Maintien des filles à l’école: La distribution des kits scolaires capitalisée

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Maintien des filles à l’école: La distribution des kits scolaires capitalisée

Kits scolaires, don du Gouvernement

Commencé, mercredi 19 mai à Parakou, l’atelier de capitalisation de la distribution des kits scolaires au titre de l’année 2020-2021, au profit des bénéficiaires du projet Swedd-Bénin, a pris fin vendredi 21 mai dernier. L’occasion a permis de tirer les leçons de cette expérience pilote, puis de jeter les bases d’une prochaine opération mieux structurée et réussie.

LIRE AUSSI:  Don de kits scolaires aux apprenants de Massè: Nocibe fait du hautement social une priorité

Après un an de mise en œuvre de l’opération de distribution des kits scolaires aux bénéficiaires du projet Swedd-Bénin dans toutes les communes des quatre départements du septentrion au titre de 2020-2021, l’heure était, du 19 au 21 mai dernier, au bilan. C’est à la faveur d’un atelier de capitalisation des acquis qui, commencé mercredi 19 mai à Parakou, s’est achevé vendredi 21 mai dernier. Il était le dernier d’une série de trois. Après Grand-Popo et Bohicon, respectivement pour les départements du Sud et du Centre, c’est à Parakou que le rendez-vous a été donné à ceux du Septentrion.
Sous le leadership du président de la République, a rappelé le président du Comité de pilotage du projet Swedd représentant le ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, Cyriaque Edon, le gouvernement béninois confirme son engagement en matière de formation du capital humain en tenant compte du genre. « L’un des objectifs clés du projet Swedd est d’accroître l’autonomisation des femmes et des adolescentes et un meilleur accès aux services de santé reproductive, infantile et maternelle de qualité », a-t-il fait observer. Leur atteinte passe, a-t-il insisté, par le maintien des filles à l’école. D’où l’appui à celles susceptibles d’abandonner les classes à travers la distribution des kits scolaires au profit des filles en âge d’être scolarisées.
Le présent atelier vise à faire le point de la distribution des kits scolaires aux bénéficiaires, à travers l’analyse des données. Il s’agit de tirer les leçons de la mise en œuvre dudit projet, puis d’apurer et stabiliser les bases de données des bénéficiaires ayant eu droit aux kits au titre de 2020-2021, de redéfinir la méthodologie et d’établir un plan consensuel de distribution pour les années à venir.
Selon la directrice générale des Affaires sociales, Mèmouna
Yacoubou Baboni Sinimbou, l’éducation a un rôle essentiel à jouer dans la réduction des inégalités sociales, et est un mécanisme important du développement des enfants et des adolescents. Malgré les efforts consentis, des milliers d’enfants, faut-il le constater, demeurent hors du système scolaire et les différences entre les filles et garçons sont de plus en plus remarquables. « Au niveau national, 96,6 % des enfants, dont 112% en milieu urbain et 86,01 % en milieu rural, sont scolarisés. Les départements les plus défavorisés sont l’Alibori, 43, 02 %, l’Atacora, 65,05 % et le Borgou, 72, 03 %.
L’objectif visé à travers sa mise en œuvre, insiste-t-elle, est d’augmenter le taux de scolarisation et celui de rétention de
23 100 filles de familles démunies à l’école. Pour la deuxième édition de l’opération de distribution de kits scolaires au titre de 2021-2022, ce sont près de 30 000 filles qui s’apprêtent à être prises en compte.

LIRE AUSSI:  Distribution des kits scolaires aux filles par le projet Swedd-Benin: La première phase sous revue pour une meilleure performance