Mairie de Cotonou: Un sphinx nommé Luc Atrokpo

Par Paul AMOUSSOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Mairie de Cotonou: Un sphinx nommé Luc Atrokpo


Nouvel édile de la ville de Cotonou, Luc Atrokpo revient de loin après des ennuis de santé dont il a triomphé tel un sphinx. Reste qu’il va devoir faire les miracles attendus de lui à la tête de la ville. Il n’a pas droit, dans cette perspective, à l’erreur.

LIRE AUSSI:  Du primaire et du secondaire: Une délégation gouvernementale rencontre les syndicalistes demain

Depuis la mise en œuvre de la décentralisation au Bénin, sous le renouveau démocratique, il y a eu Nicéphore Soglo en précurseur dont l’aura est jugée grande mais avec quel résultat en définitive pour la ville? A celui-ci a succédé son fils, Léhady Soglo dont les résultats sont restés plus que mitigés voire discutables. A l’intérim assuré par Isidore Gnonlonfoun, la problématique est restée de savoir comment déloger l’oiseau rare pour la ville vitrine du Bénin ? Cet oiseau rare, c’est Luc Atrokpo, nouveau maire de Cotonou, semble-t-il, car sur lui s’est porté le choix de conduire les destinées de la ville.
Au-delà d’une ambition qui peut s’aborder comme étant personnelle, que peut-on retenir du nouvel homme fort de Cotonou et de ses capacités à diriger une municipalité aussi complexe que la ville phare du Bénin ?
Au scepticisme noté chez certains lors de la campagne, Luc Atrokpo ne tardera pas à répondre, le pied à l’étrier d’un puissant destrier nommé Cotonou dont il fait petitement la preuve du management, après un intermède sanitaire qui lui aurait pu être fatal. A cette fin, Luc Atrokpo a le soutien du pouvoir central dont l’ambition de développement, notamment à travers l’initiative Grand Nokoué fait ses preuves, surtout avec une ville de Cotonou débarrassée de ses oripeaux et propre comme jamais.
Cela étant, Luc Atrokpo a les ressources, avec 17 ans déjà à son actif d’expérience dans la gestion locale au service du développement. Car, il ne faut pas occulter que Luc Atrokpo, c’est depuis 2003 le premier adjoint au maire de Bohicon puis maire de la même ville depuis 2007.

LIRE AUSSI:  Éditorial de Paul Amoussou: Silence ! On développe

Atouts majeurs

A son expérience d’édile de Bohicon, s’ajoute celle de président de l’Union des communes du Zou et de l’Association nationale des communes du Bénin. Sur le plan international, il a été premier vice-président du Conseil des collectivités territoriales de l’Uemoa, membre du Conseil d’administration de l’Association internationale des régions francophones, et membre des Réseaux de l’Association internationale des maires francophones. Cotonou a besoin d’un tel manager, de son expérience et de son carnet relationnel.
Aussi, réputé pour sa proximité avec ses administrés à l’écoute de qui il aime être, Luc Atrokpo, nouveau maire de Cotonou, saura incarner la lumière que requiert une telle capitale, lui impulser les actions nécessaires pour la porter loin, lui donner la visibilité digne de son rang. L’atout majeur de Luc Atrokpo qui fait de lui l’édile providentiel pour Cotonou ? Sa proximité avec le pouvoir, sa volonté à transformer, à innover, suffisent aussi à miser sur ses capacités pour un Cotonou plus dynamique que l’image qui a été projetée de la capitale ces dernières années… Comme diraient les dévots, que Dieu lui prête santé.

LIRE AUSSI:  Resserrement de la carte scolaire et nouveaux critères de recrutement des apprenants: L’ordonnance de la Rupture pour sauver l’école béninoise