Mairie de Porto-Novo : 2,750 milliards F Cfa de dettes bientôt payées par titrisation

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Mairie de Porto-Novo : 2,750 milliards F Cfa de dettes bientôt payées par titrisation


Les créanciers de la mairie de Porto-Novo seront bientôt payés mais par la procédure de titrisation. L’annonce a été faite, ce mardi 26 septembre, par le maire de Porto-Novo, Emmanuel Zossou, lors de l’ouverture des travaux de la troisième session ordinaire au titre de 2017 du conseil municipal.

LIRE AUSSI:  Conseil communal de Malanville: Vote d’un collectif budgétaire de 1 771 543 847 F Cfa

Le montant provisoire des dettes de la mairie de Porto-Novo envers ses créanciers s’élève à 2,750 milliards F Cfa. Cette ardoise sera en grande partie épongée dans les tout prochains jours. En tout cas, c’est le souhait du maire de Porto-Novo, Emmanuel Zossou. Il a partagé l’information avec l’ensemble du conseil municipal qui a démarré, ce mardi 26 septembre, les travaux de sa troisième session ordinaire de l’année 2017.
Selon le maire Emmanuel Zossou, ces dettes seront payées par titrisation. Le comité mis en place à cet effet sous la direction d’un cabinet d’huissier de justice a achevé la première étape de sa mission, c’est-à-dire le recensement des créances des prestataires et du personnel de la mairie. « Nous sommes actuellement en train de boucler la procédure de recrutement d’un établissement financier pour nous accompagner dans la détermination de la quotité cessible et de l’émission des titres », assure l’autorité municipale qui montre ainsi toute sa détermination à éponger les dettes de l’administration municipale. Il envisage de soumettre, au cours d’une session extraordinaire courant le mois d’octobre prochain, le rapport de la commission de titrisation. Cette mesure ne manquera pas de donner le sourire aux créanciers de la mairie de Porto-Novo.
Outre la question de titrisation des dettes, le maire de Porto-Novo a rendu compte au conseil municipal de l’état d’avancement des autres grands dossiers en instance dont la construction d’un nouvel hôtel de ville à la Place Bayol. Emmanuel Zossou a informé que le dossier a connu des avancées significatives. La mairie a lancé dans ce cadre un concours international d’architecture. Il y a eu des réponses favorables de six groupements d’architectes nationaux et internationaux. « La commission ayant délibéré a retenu le dossier d’architecture qui nous paraissait le plus en symbiose avec l’environnement du futur hôtel de ville, c’est-à-dire un savant mélange entre l’architecture afro-brésilienne, coloniale et locale », informe l’autorité municipale. Plusieurs séances de travail ont eu lieu ensuite avec le groupement d’architectes ayant gagné le marché pour améliorer l’œuvre et étudier l’offre proposée, informe Emmanuel Zossou.
L’évolution des dossiers de la mise en affermage du parc d’attraction Moucharaf Gbadamassi et l’organisation de la deuxième édition du festival international de Porto-Novo n’ont pas été occultés par le maire dans son discours d’ouverture de la troisième session ordinaire de l’année 2017n

LIRE AUSSI:  Pour un incendie volontaire qui a fait trois morts (Cour d'assises d'Abomey, 28e dossier): Adjo Amaba écope de 20 ans de travaux forcés