Mandat hautement social: L’Unajeb apporte sa contribution

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Mandat hautement social: L’Unajeb apporte sa contribution

Anatole Ouinsavi

L’Union nationale de la jeunesse béninoise (Unajeb) initie le projet « J’aime le Bénin » pour contribuer à la réussite du mandat hautement social du président Patrice Talon. Le projet entend d’une part, professionnaliser l’activité de taxi-moto, et d’autre part, instaurer un droit de permis de conduire pour tout conducteur d’engin à deux et trois roues. Il a été présenté à la presse, vendredi 18 juin dernier, à Cotonou.

LIRE AUSSI:  Système de gestion des prisons: L'Agence pénitentiaire du Bénin dotée de matériels informatiques

Anatole Ouinsavi, président de l’Union nationale de la jeunesse béninoise (Unajeb) et les membres de l’association, veulent contribuer à écrire l’histoire du second mandat du président Patrice Talon, afin que ce quinquennat « se termine avec brio ». Pour ce faire, ils ont initié le projet dénommé
« J’aime le Bénin » qui ambitionne, d’un côté, de professionnaliser l’activité de taxi-moto. Ainsi, le projet prévoit que tout conducteur de taxi-moto bénéficie d’un
« accès à des soins gratuits en cas d’accident et le choix entre une pension de retraite et un logement social dans une cité. Ceci, grâce à l’accompagnement de l’Etat », détaille le président de l’Unajeb face aux professionnels des médias.
De l’autre côté, le projet entend contribuer à l’instauration d’un droit de permis de conduire pour tout conducteur de véhicule à deux et trois roues, sur l’ensemble du territoire national. « Ce droit de permis de conduire sera à un coût forfaitaire », rassure-t-il, avant de souligner que vu l’intérêt du projet, l’association souhaite son démarrage d’ici octobre 2021. Anatole Ouinsavi ajoute que l’Unajeb l’a déjà introduit à l’Assemblée nationale et qu’elle espère que la Commission des Lois élabore des textes appropriés qui permettront, au bout du rouleau, la mise en œuvre du projet.
De l’analyse des membres de l’association, la réussite du «mandat hautement social» annoncé par le président Patrice Talon lors de son investiture, dimanche 23 mai dernier, à Porto-Novo, dépend de l’implication citoyenne de chaque Béninois. C’est pourquoi, en tant qu’association de jeunesse, l’Unajeb veut jouer pleinement sa partition, insiste Anatole Ouinsavi.
Outre l’Assemblée nationale, le président de l’Unajeb annonce avoir introduit le projet « J’aime le Bénin » à la présidence de la République, la Cour constitutionnelle, la Cour suprême, au Conseil économique et social, au Médiateur de la République et auprès des services de la vice-présidente de la République.
Anatole Ouinsavi félicite Patrice Talon pour ses œuvres de développement à la tête du Bénin tout en renouvelant l’engagement de l’association aux côtés du chef de l’Etat et du gouvernement pour la poursuite des réformes et grandes réalisations en cours dans le pays depuis 2016.

LIRE AUSSI:  Système de gestion des prisons: L'Agence pénitentiaire du Bénin dotée de matériels informatiques