Manifestations de la Fête du 1er Août: Des préparatifs à peine visibles à Abomey

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Manifestations de la Fête du 1er Août: Des préparatifs à peine visibles à Abomey


Quelques heures et le Bénin sera en pleine célébration des 55 ans de la fête du 1er août. Dans chaque grande ville du pays on s’active d’une manière ou d’une autre pour que la commémoration de cette fête soit non seulement une réalité mais aussi et surtout ait tout l’éclat nécessaire. A Abomey, cité historique, jusqu’à hier jeudi après-midi, rien de concret n’annonçait cet événement de portée pourtant nationale.

LIRE AUSSI:  2e tour de l’élection présidentielle: La Cour constitutionnelle proclame les résultats ce jour

La ville d’Abomey ou cité historique et chef-lieu des départements du Zou-Collines, semble toujours en marge des grands événements. Avec un département déjà pauvre en matière d’infrastructures et autres réalisations, les autorités politico-administratives restent aussi passives s’accrochant au manque de moyens pour ne rien entreprendre. Même pour mettre la ville dans l’ambiance des grands événements, les divers responsables répondent aux abonnés absents. Certains estiment que c’est parce qu’à l’organisation tournante des festivités du 1er août en 2007, Abomey a servi de cobaye et n’a bénéficié de rien ou pas grand-chose. La cité des Houégbadjavi reste jusqu’à présent sur sa soif et à chaque célébration du 1er août, les souvenirs douloureux sont ravivés et le désintérêt s’installe.

A 48 heures de cette célébration, la ville n’est visiblement pas dans le mouvement des préparatifs. Un tour de ville effectué dans la journée d’hier jeudi 30 juillet, et le constat est net. Ici, le cœur n’est pas à la célébration du 55è anniversaire de l’accession du Bénin à l’indépendance. Tous les regards sont plutôt tournés vers l’Hôtel de ville où le maire cède son fauteuil à son successeur.
Dans la ville, rien de nouveau n’est visible à part l’existant. La Place Goho quant à elle avait reçu quelques coups de peinture dans le cadre de sa réhabilitation. L’axe principal passant devant cette place de Goho qui accueillera le samedi, jour de fête, la tribune officielle n’a jusque-là pas reçu de soins particuliers.
En temps normal, si les autorités se préoccupaient effectivement de cette célébration à Abomey, déjà à 48 H de la fête, la ville devrait avoir fait sa toilette avec le nettoyage des carrefours, monuments et abords immédiats des artères, notamment l’axe partant du carrefour Place Goho.
Face à cette indifférence, chacun attend de voir dans quelles conditions le défilé civil, militaire et motorisé qui marquera cette célébration du 55è anniversaire se se déroulera à Abomey.
Si à la préfecture d’Abomey, on a du mal à identifier la personne responsable de cette commémoration, ce n’est pas le cas à la Mairie d’Abomey. Djobloski Agonkan, chargé du Développement et de la Planification assure que la Mairie jouera sa partition pour que cette fête soit belle à Abomey même si les ressources sont aujourd’hui inexistantes. Une situation qui ne permet pas de faire effectivement ce qu’il faut et à temps.
Il est à noter qu’en ce qui concerne les Forces de Sécurité publiques, elles s’activent à leur niveau pour offrir un beau défilé militaire à Abomey, demain samedi 1er août.

LIRE AUSSI:  2e tour de l’élection présidentielle: La Cour constitutionnelle proclame les résultats ce jour