Manipulation des notes scolaires dans le Borgou : le sort des enseignants épinglés confié à l’autorité

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Education |   Commentaires: Commentaires fermés sur Manipulation des notes scolaires dans le Borgou : le sort des enseignants épinglés confié à l’autorité

notes scolaires

Soupçonnés d’avoir manipulé les notes de certains de leurs apprenants, des enseignants intervenant dans des collèges et lycées du Borgou ont été écoutés, la semaine dernière, par une commission départementale mise sur pied à cet effet. L’autorité prendra des sanctions à leur encontre, en fonction de la gravité de la faute qu’ils auront commise.

LIRE AUSSI:  Les candidats ont affronté les épreuves et la pluie hier à Lokossa

Dans certains établissements scolaires d’enseignement secondaire du Borgou, la manipulation des notes scolaires est une pratique qui continue d’avoir court. Sur le plan départemental, une commission de vérification de notes a été chargée d’apprécier l’ampleur de la situation. C’est à la fin de l’année 2020-2021 que le directeur départemental de l’Enseignement secondaire, technique et de la Formation professionnelle du Borgou l’a mise en place. Au cours de leurs travaux, les membres de la commission ont relevé plusieurs irrégularités. De nombreuses notes ont été falsifiées. Elles ont, soit été gonflées, soit exagérément attribuées, a laissé entendre Honorat Dabli, l’un des membres de cette commission. Afin que les responsabilités soient situées, les enseignants soupçonnés d’en être les auteurs ont été invités la semaine dernière, pour être auditionnés. Tous, à en croire Honorat Dabli, n’ont pas encore été écoutés. En effet, toute erreur qui exigeait des corrections à effectuer au niveau d’une note doit être portée à l’attention du censeur. Ce qui protège l’enseignant. Dans le cas contraire, il aura à s’expliquer. Selon Honorat Dabli, il revient à l’autorité de prendre des sanctions à l’endroit des enseignants épinglés dans ces pratiques. C’est à lui d’apprécier la gravité des fautes qu’ils ont commises en fonction de leur degré d’implication dans les manipulations de notes constatées. En attendant, il invite ces enseignants à prendre conscience des faits qui leur sont reprochés.

LIRE AUSSI:  Les candidats ont affronté les épreuves et la pluie hier à Lokossa