Marché bancaire: De nouvelles offres pour la clientèle d’Orabank Bénin

Par LANATION,

  Rubrique(s): Economie |   Commentaires: Commentaires fermés sur Marché bancaire: De nouvelles offres pour la clientèle d’Orabank Bénin


Orabank Bénin se repositionne sur le marché béninois avec de nouvelles offres à sa clientèle. Les nouveaux produits commercialisés étaient au cœur d’un échange entre les responsables de la banque et la presse, vendredi 22 juillet dernier à Cotonou.

LIRE AUSSI:  Plan communautaire de développement de la Cedeao: Une table ronde pour financer des projets intégrateurs

La quête de compétitivité reste aujourd’hui le credo des autorités d’Orabank Bénin. Pour conforter sa clientèle et attirer de nouveaux épargnants, la banque lance sur le marché de nouvelles offres défiant la concurrence. La première concerne le compte Epargne Fidélité. Ce produit permet désormais à l’épargnant de fructifier son argent jusqu’à hauteur de 4%. Il se décompose en trois options, à savoir 3,5% pour des dépôts allant jusqu’à 10 millions, 3,75% entre 10 et 15 millions et un taux de 4% pour les dépôts compris entre 15 et 25 millions. Cette offre exclusive sur le marché bancaire béninois est assortie de plusieurs produits et services rendus gratuits. L’offre de compte courant révisé est maintenant adossée à certains produits, tels que la domiciliation gratuite, la réception d’alerte sur les mouvements du compte, des produits banque assurance, les transactions sur internet. La Banque a complètement assoupli les conditions d’ouverture des comptes. Ainsi, aucun dépôt initial n’est exigé à l’ouverture du compte. Pas de frais de tenue de compte, ni de gestion. «Cette nouvelle offre symbolise notre engagement à rester le partenaire à l’écoute de la clientèle. Notre ambition, c’est de nous positionner comme un acteur clé de l’économie béninoise», commente Rizman Haider, directeur général d’Orabank Bénin.
La banque a également lancé une nouvelle gamme de cartes VISA. Il s’agit notamment des cartes VISA Classic, VISA Gold, Visa Business et VISA Liberté. VISA Liberté est une carte prépayée permettant de faire des opérations sans disposer d’un compte bancaire.

LIRE AUSSI:  Assainissement des finances publiques: Le ministre Wadagni en guerre contre les missions fictives

Renforcer la bancarisation !

Autres innovations d’Orabank Bénin, l’ouverture de l’Espace Gold et du Pôle Mésofinance. L’Espace Gold, explique
Ghislain Hodjiékpé, responsable de l’unité, est destiné aux clients haut de gamme. Il garantit le confort et la sécurité requis pour ce type de clientèle qui effectue des transactions importantes. Le Pôle Mésofinance, ouvert le 3 février dernier, est dédié aux petites et très petites entreprises. Selon Maxime Lokossi, responsable de la Clientèle PME et Mésofinance, l’ouverture de cette unité s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’appui à la Mésofinance (PAMESO), financé par l’Union européenne et délégué à l’Agence française de développement (AFD). «En 2016, plus de 200 entreprises ont bénéficié de crédits. Nous finançons des secteurs comme les BTP, l’agro-business, la production d’emballage, l’imprimerie, la commercialisation d’équipements de production d’énergies renouvelables», souligne-t-il.
Toutes ces innovations sont soutenues par une opération de bancarisation sur tout le réseau d’Orabank Bénin jusqu’en octobre prochain. La campagne vise surtout à promouvoir le compte Epargne Fidélité et le compte courant Orabank autour du slogan «A chacun son compte».
Doté d’un capital social de plus de 17 milliards de francs CFA, Orabank Bénin dispose d’une vingtaine d’agences sur le territoire béninois. La banque est membre du groupe bancaire Oragroup SA, présent dans 12 pays d’Afrique de l’Ouest et du centre. Oragroup SA repose sur un actionnariat de référence composé d’institutions reconnues, telles que le Fonds ECP, Proparco, Bio, DEG, la BOAD, le Fonds gabonais d’investissements stratégiques. Le groupe a réalisé au cours des dernières années plusieurs acquisitions dont celle du Groupe Banque régionale de solidarité (Ex BRS) et de la Banque togolaise de développement (BTD) ¦