Match Sierra Leone # Bénin: Retour sur les péripéties d’une expédition douloureuse

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Sports |   Commentaires: Commentaires fermés sur Match Sierra Leone # Bénin: Retour sur les péripéties d’une expédition douloureuse

Match Sierra Leone # Bénin

En déplacement à Freetown pour affronter les Leones Stars de la Sierra Leone, lors de la 6e journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2021, les Ecureuils du Bénin sont revenus au bercail, mercredi 31 mars dernier, sans disputer cette rencontre. Face à la volonté délibérée des autorités sierra léonaises de faire jouer le Bénin sans cinq de ses joueurs titulaires qu’elles ont déclaré positifs à la Covid-19, la délégation conduite par Oswald Homéky, ministre des Sports a dû faire front pour obtenir le report du match pour juin prochain.

LIRE AUSSI:  Maroc- Bénin : Ecureuils : l’avantage du statut d’outsider

Au lendemain de la triste défaite (0-1) contre les Super Eagles du Nigeria à Porto-Novo, les Ecureuils du Bénin se sont envolés pour Freetown, capitale de la Sierra Leone où ils sont attendus par les Leones Stars dans le cadre de la 6e journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2021. Partie de Cotonou dans l’après-midi du dimanche 28 mars, la délégation béninoise a atterri après environ 2 heures de vol à l’aéroport international de Lungi, ville côtière située à 15 km au nord de la capitale sierra-léonaise. Le voyage en bateau pour Freetown va durer une trentaine de minutes et les Béninois seront bien accueillis à leur arrivée à l’embarcadère par les autorités sierra léonaises.

A bord des bus mis à leur disposition, les Ecureuils du Bénin et les autorités politico-administratives vont rallier Bintumani Hotel où ils vont prendre leur quartier tandis que le reste de la délégation a été installé à Medrie Hotel et Atlantic Lumley Hotel dans la capitale sierra-léonaise.
La délégation béninoise passe sa première nuit en terre sierra- léonaise sans subir le moindre préjudice. Les Ecureuils entameront dès lundi 29 mars, les préparatifs de cette rencontre par un jogging matinal le long de la plage de Freetown. Du retour de cet exercice physique, le staff technique et les joueurs sont les premiers à passer le test de dépistage de la Covid-19, le cinquième de cette campagne. C’est à partir de ce moment que Songor Koedoyoma, médecin et vice-président de l’Association de football du district de Kono va entrer en scène.

Ainsi, sous sa direction, les 80 personnes de la délégation béninoise composée des membres du staff technique, des joueurs, des autorités politico-sportives, des journalistes et autres cadres du ministère des Sports vont passer chacun leur test Covid-19 qui va prendre fin en début de soirée. Les joueurs et le staff technique retournent dans leurs chambres et donnent rendez-vous à partir de 16 h aux journalistes pour la traditionnelle reconnaissance de la pelouse. Michel Dussuyer, sélectionneur national et ses poulains vont effectuer leur séance d’entrainement en toute quiétude sans savoir que l’adversaire préparait un coup contre eux. Les Leones Stars vont aussi faire leur dernière séance d’entrainement en présence du chef de l’Etat sierra-léonais, Julius Maada Bio, qui leur a promis 20 000 dollars Us chacun en cas de victoire contre le Bénin.

LIRE AUSSI:  Préparatifs de Can U-20: Cinquième match test pour la présélection des juniors ce jour

Mardi d’enfer à Freetown

Mardi 30 mars 2021, jour du match. Avec comme objectif de se qualifier pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations qui aura lieu au Cameroun, les Ecureuils du Bénin réconfortés par Oswald Homéky, ministre des Sports et Mathurin de Chacus, président de la Fédération béninoise de Football avaient le moral au beau fixe et attendaient les résultats des tests Pcr qui n’arriveront jamais. Et pourtant, à la réunion technique, la veille, il était prévu que les résultats parviennent aux autorités béninoises au plus tard à 11h. Après avoir attendu en vain, la délégation met le cap sur le Siaka Stevens Stadium. A son arrivée, le bus qui transportait la sélection nationale a été immobilisé à l’entrée principale.
Quelques instants plus tard, le médecin Songor Koedoyoma apparaît avec le fameux résultat. Il brandit une liste de cinq joueurs qui, selon lui, sont testés positifs et ne pourront pas descendre pour disputer le match. Coup de tonnerre ! Oswald Homéky, ministre des Sports va s’opposer énergiquement à cette démarche qui empêcherait les cinq joueurs titulaires à savoir Saturnin
Allagbé, Khaled Adénon, Yohan Roche, Jodel Dossou et Steve Mounié de prendre part à ce match. Chaudes discussions entre autorités béninoises, sierra- léonaises et officiels du match. « Pas question que les joueurs sortent du bus ! », déclare le ministre des Sports rétorquant aux autorités sierra léonaises. Le patron du sport au Bénin ne comprend pas comment un médecin puisse exiger de mettre des joueurs à l’isolement?sans présenter aucun document officiel. Choqué, Mathurin de
Chacus, président de la Fédération béninoise de football (Fbf), au milieu d’une foule surexcitée s’exclame : «?C’est une honte ! Des manœuvres inadmissibles, visant comme par hasard cinq de nos titulaires, déclarés positifs à la Covid-19 sans la moindre preuve». Sous le chaud soleil de cet après-midi, les Béninois vont braver les injures et altercations pour opposer fermeté et rigueur à cette manœuvre des autorités du pays hôte. Pour le ministre béninois, sans les résultats médicaux clairs, les joueurs testés ne sauraient être mis en quarantaine. Les responsables fédéraux de la Sierra Leone jetteront toutes leurs forces dans la bataille mais c’est sans compter avec Oswald Homéky et Mathurin de Chacus qui ne se laisseront pas faire. Les joueurs ne descendront pas du bus jusqu’à leur départ du stade après 18 h 30.

LIRE AUSSI:  Dernière journée des éliminatoires Can 2022: Décevants Ecureuils !

Calvaire et humiliation

Revenus à l’hôtel, les joueurs et leur staff technique vont subir le pire supplice de leur carrière. Ils ne seront pas autorisés par les ministres de la Santé et des Sports de la Sierra Leone. Enfermés pendant quatre heures d’horloge, ils vont hausser le ton à travers les médias traditionnels et les réseaux sociaux facebook, whatsapp et instagram. « Nous sommes bloqués dans le bus alors que nos coéquipiers ne sont pas positifs, nous avons fait le test au Bénin avant de voyager et tout le monde était négatif mais ici, sans résultats, on veut nous faire croire qu’on est malades », a confié Saturnin Allagbé, gardien de Dijon Fc à Radio France internationale. Surpris par la manœuvre des Sierra-léonais, Tidjani Anaane déplore la torture morale à eux infligée pendant quatre heures dans le bus, sans pouvoir aller aux toilettes. « On était contraint d’uriner dans des bouteilles en plastique », a-t-il confié. Sortis du bus au-delà de 20 heures, les joueurs sont restés longtemps affamés avant de diner. « Nous avons attendu de longs moments avant de pouvoir manger », s’offusque le milieu de terrain des Écureuils. «?C’est trop gros, il s’agit clairement d’une tricherie.

Ouverture d’enquête et report du match

Saisi de la situation, l’organe des compétitions de la Confédération africaine de football a décidé de reporter la rencontre. Dans une correspondance, il a informé les parties prenantes de ce match de l’ouverture d’une enquête sur la situation. « Suite à la situation entourant le match # 151 entre la Sierra Leone et le Bénin dans le cadre des éliminatoires de la Can 2021, nous tenons à vous informer que le match ne se jouera pas aujourd’hui comme initialement prévu », a précisé cet organe tard dans la soirée du mardi avant que le Comité d’Organisation de la Can 2021 ne décide de reporter cette rencontre à la prochaine fenêtre internationale de la Fifa prévue en juin 2021.

LIRE AUSSI:  Congrès électif de la Fédération béninoise de golf : Gilles Gbaguidi reconduit pour quatre ans

Pour cet organe de la Confédération africaine de football (Caf), les joueurs devant rejoindre leurs clubs au plus tard mercredi, le match ne pourra se tenir jeudi 1er avril comme le souhaite la Fédération sierra léonaise de Football qui a fait appel suite à la décision de report de la confrontation. Demandant une contre-expertise avant de quitter Freetown, les autorités béninoises se verront opposer une fin de non-recevoir. Soulignons que réuni en visioconférence, mardi 30 mars dernier, sous la présidence du Dr Patrice Motsepe, le comité exécutif de la Caf envisage la mise en place, en collaboration avec l’Oms, d’organes indépendants en charge d’effectuer les tests Covid-19 en vue des matches, ceci notamment dans la perspective de la Can Total Cameroun 2021. Le comité exécutif a unanimement approuvé les dates proposées pour l’organisation du tirage au sort (25 juin 2021) et du tournoi final de la Can Total Cameroun 2021 (du 9 janvier au 6 février 2022).

Les joueurs testés négatifs

Après des heures de discussions, les autorités sierra-léonaises ont fini par autoriser la délégation béninoise à quitter Freetown avec les cinq joueurs. Partie de Freetown aux environs de 15 h 40 par bateau, la délégation conduite par Oswald Homéky a rejoint l’aéroport international de Lungi où l’avion affrété par le gouvernement béninois l’attendait. Après 2 h 30 de vol, les Béninois sont descendus à l’aéroport de Cotonou. Une fois à Cotonou, les joueurs dits positifs à Freetown (Allagbé,Dossou, Roche,Mounié Adénon) ont fait un test de dépistage rapide qui s’est avéré négatif à l’aéroport cardinal Gantin. Ils ont également été prélevés pour le test de Polymerase chain réaction ou réaction de polymérisation en chaîne (Pcr) dont les résultats ont été négatifs pour les 5 joueurs. « Les 5 joueurs sont négatifs au test Pcr à Cotonou et sont actuellement dans l’avion affrété par l’Etat béninois pour se rendre à Paris », a annoncé la Fédération béninoise de Football, hier jeudi. Les regards sont tournés vers la Confédération africaine de Football qui devra statuer sur cette affaire dans les tout prochains jours.