Médecin-colonel Ibrahim Mama Cissé: « Dans le Borgou, aucun décès n’a encore été déploré parmi les personnes vaccinées »

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Médecin-colonel Ibrahim Mama Cissé: « Dans le Borgou, aucun décès n’a encore été déploré parmi les personnes vaccinées »

Médecin-colonel Ibrahim Mama Cissé

Commencée depuis 1er avril dernier, la vaccination contre le coronavirus se poursuit dans le Borgou comme les autres départements du Bénin. Le médecin-colonel et directeur départemental de la Santé, Ibrahim Mama Cissé, se réjouit de la forte affluence des populations constatée au niveau des centres de santé. N’empêche qu’il soit revenu sur les dispositions à prendre pour avoir un répit.

LIRE AUSSI:  LOKOSSA : Deux fillettes retrouvées mortes dans une carrière de latérite

Avec à la clé, quelques cas graves à déplorer, la Covid-19 continue de sévir dans le Borgou. Réticentes au départ, les populations du département affichent désormais un certain engouement pour se faire vacciner. En témoigne leur affluence dans les centres de vaccination.
« Nous sommes maintenant dans la phase active de la vaccination», fait observer le médecin-colonel et directeur départemental de la Santé du Borgou, Ibrahim Mama Cissé. «Au niveau des centres de santé des communes, petit à petit, la vaccination s’est étendue aux centres de santé des arrondissements. Elle a lieu 7 jours sur 7 dans toutes les 8 communes du département du Borgou et dans les centres de santé d’arrondissement », précise-t-il. « Tous les centres qui faisaient les vaccinations de routine ont actuellement été dotés de vaccins contre la Covid au profit des populations. Ce qui fait qu’à Parakou, nous avons le Centre de santé de la commune, le Centre de santé de Kpébié et celui de Madina. La vaccination s’effectue tous les jours. Concernant les militaires, c’est au centre de santé de la garnison de la ville», détaille-t-il.
Les populations ont compris, selon le médecin-colonel, que la vaccination est bénéfique pour elles. « Elle protège contre les formes graves, puis évite les décès », poursuit-il, tout en insistant sur le respect des gestes barrières afin de limiter la propagation de la maladie, et en déconseillant la fréquentation des lieux de grands rassemblements. « Malheureusement, la troisième vague est là avec des souches delta plus contagieuses. Malgré cette menace, il y a un relâchement total du respect desdites mesures. J’en appelle à la responsabilité des uns et des autres, puis au leadership des élus locaux pour persuader les populations », a insisté Ibrahim Mama Cissé. « Pour le moment, la Covid-19 sévit sans répit, avec des cas de plus en plus graves et mortels parmi les sujets non vaccinés », met-il en garde. «Jusqu’à ce jour, nous n’avons pas encore observé dans le Borgou, un cas de décès parmi les personnes vaccinées », a-t-il informé. « Tous les cas graves et les cas décédés se retrouvent dans les rangs des sujets qui ne se sont pas encore fait vacciner », a également relevé le médecin-colonel.

LIRE AUSSI:  Assistance aux enfants démunis d’Abomey-Calavi: Le conseil communal offre des kits scolaires aux écoliers