Média: L’Istic du Burkina Faso à l’école de La Nation

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Média: L’Istic du Burkina Faso à l’école de La Nation


Le DI de l’ONIP expliquant le role que joue chaque machine

Une délégation d’étudiants en journalisme de l’Institut des sciences et techniques de l’information et de la communication (Istic) du Burkina Faso accompagnés de leurs responsables, séjourne au Bénin depuis le dimanche 27 mai dernier. Dans le cadre de cette sortie pédagogique, ils ont été accueillis à l’Office national d’imprimerie et de presse (Onip), ce jeudi 31 mai. C’est dans le but de partager les connaissances en journalisme et de vivre les réalités du quotidien de service public du Bénin.

LIRE AUSSI:  Fabrication de foyers écologiques: Le cheval de bataille d’un jeune entrepreneur

« La visite est faite, on repartira la tête pleine avec des idées de ce que fait une entreprise de presse aussi efficace, dynamique et porteuse d’espoir ». Ainsi s’est exprimé Zoumana Traoré, directeur pédagogique de l’Institut des sciences et techniques de l’information et de la communication (Istic) après le passage des responsables et des étudiants de l’institut à l’Office national d’imprimerie et de presse (Onip), ce jeudi. Avec Victorien Sawadogo, chargé de mission du ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, président du conseil d’administration du journal Sidwaya et enseignant formateur à l’Istic, il apprécie les efforts que déploie la direction générale pour faire rayonner l’Onip. « Nous avons visité La Nation non seulement pour avoir les meilleures pratiques dans le domaine de la presse écrite mais aussi de l’élaboration du journal jusqu’à la finition et la distribution », a affirmé le directeur pédagogique de l’Istic. Il a confié que les échanges avec les responsables du quotidien du service public ont permis de comprendre un certain nombre de choses que les étudiants ont intégrées. L’organisation de la rédaction ainsi que celle de la chaîne de production, la gestion d’une entreprise de presse, sa stratégie commerciale pour faire face aux grands défis, parce qu’il y a une question de rentabilité qu’il faut viser…, rien n’a échappé à son appréciation. Contrairement à son pays où le média du service public bénéficie de la subvention de l’Etat pour réussir sa mission d’information du peuple, le directeur pédagogique de l’Istic apprend, avec étonnement, que l’Etat béninois ne subventionne pas La Nation. Toutefois, le journal s’organise avec des produits qui lui sont rentables, intégrant les aspects de publicité pour faire face à ses charges. « Parce que nous au Burkina Faso, nous avons un média d’Etat toujours subventionné par l’Etat et ici vous êtes suffisamment autonomes », a-t-il laissé entendre. D’après lui, ses étudiants qui font l’économie des médias auront des éléments pour savoir le mode de gestion pour qu’une entreprise de presse soit viable.
Victorien Sawadogo, quant à lui, estime que le modèle économique et l’expérience de La Nation doivent faire école. La dématérialisation, une option prioritaire à l’Onip, a séduit le chargé de mission du ministre de la Communication du Burkina Faso qui se réjouit de l’intérêt de la visite pour ses étudiants. Dès lors, ces derniers, potentiels directeurs de média, sauront que c’est pour le public, la nation, qu’il faut travailler.
La délégation a parcours les différentes sections de l’office, appréciant la qualité des machines de l’imprimerie capables d’éditer à un prix abordable les journaux aux organes de presse. Rappelons que l’Istic forme dans trois filières à savoir la communication, le journalisme et la technique.

LIRE AUSSI:  Audition publique à la Haac: Vincent Folly s’excuse, la décision attendue pour aujourd’hui