Médiateur de la République: Un record de 792 recours traités en 2019

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Médiateur de la République: Un record de 792 recours traités en 2019


Le médiateur de la République, Joseph Gnonlonfoun, a présenté son rapport d’activités au titre de 2019 qui renseigne sur toutes les actions menées par l’institution l’année dernière. Au total, 792 recours contre les administrations publiques ont été enregistrés et traités en 2019, un record dans la vie de l’institution.

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale: La loi sur les collaborateurs extérieurs de l’Etat adoptée

La loi fait obligation au médiateur de la République de présenter annuellement son rapport d’activités. Lequel est transmis officiellement au président de la République et publié au Journal officiel de la République du Bénin. Joseph Gnonlonfoun a sacrifié à cette exigence légale ce mardi 18 août en présentant à la presse, le rapport d’activités de l’institution pour le compte de 2019. Selon le médiateur de la République, son institution a eu à traiter au titre de l’année dernière, 792 plaintes des citoyens contre les administrations publiques contre 557 en 2018. Les réclamations ont concerné plusieurs domaines. 243 recours ont porté sur la gestion de la carrière des agents de l’Etat ; 131 sur les affaires domaniales ; 175 sur les questions d’allocation de bourses et secours universitaires; 63 concernent les cas de dysfonctionnement ou défaillance dans le fonctionnement du service public ; 35 en matière de créances sur l’Etat ou sur tout organisme investi d’une mission de service public, 32 dans le domaine de l’exécution de décisions de justice. Le médiateur de la République a noté 42 recours de cas de non-compétence. Le nombre de 792 plaintes examinées en 2019 constitue un record comparé aux chiffres des années antérieures. Ce qui porte aujourd’hui à un total de 5 305 dossiers traités par l’institution depuis sa création en 2006. «En tout cas, les plaignants, après nos investigations, s’ils n’ont pas reçu satisfaction dans l’absolu, ont obtenu une réponse totale ou partielle à leurs requêtes », se réjouit Joseph Gnonlonfoun.

LIRE AUSSI:  Grandes tendances du premier tour de l’élection présidentielle du 6 mars: Lionel Zinsou et Patrice Talon s’affrontent au second tour

Le rapport est assorti d’un certain nombre de recommandations. Au nombre de celles-ci, le médiateur de la République suggère au gouvernement de progresser dans l’apurement des dettes sociales envers des anciens agents retraités de l’Etat ; rendre fonctionnelle la permanence des services de délivrance de la carte nationale d’identité dans les communes et préfectures ; instruire les services compétents du ministère chargé de la Défense aux fins de mieux collaborer avec son institution. Aussi, le rapport recommande au gouvernement de procéder, dans la mesure du possible, à la levée de la mesure de suspension du paiement des rappels découlant des avancements et reclassements des agents de l’Etat, étudier la possibilité de réintégrer les 52 agents de l’ex-Commission nationale d’obtention des titres fonciers (Cnotf) et de reprendre l’opération de titrisation des rappels liés aux Crape3. Joseph Gnonlonfoun recommande par ailleurs au chef de l’Etat d’instruire le ministère du Cadre de vie aux fins de veiller au respect par l’Ordre des Géomètres-experts, des principes et règles déontologiques régissant leur profession dans le cadre des opérations de lotissement ainsi que la prise d’un arrêté fixant les critères de détermination des coefficients de réduction dans le processus de lotissement.

LIRE AUSSI:  Haut-commissariat à la sédentarisation des éleveurs: Adamou Mama Sambo pour un agropastoralisme apaisé